Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

François D'Haene, le champion d'ultra-trail d'origine lilloise qui sait prendre son temps

-
Par , France Bleu Nord

Il domine les sentiers d'ultra-trail du haut de son mètre 92. François D'Haene, lillois de naissance, s'est bâti un des plus solides palmarès de cette discipline, en sachant combiner les éprouvantes séances d'entrainement avec son nouveau métier de vigneron.

François D'Haene, le champion d'ultra-trail né à Lille, lors de sa première victoire au Grand Raid de la Réunion, en 2013
François D'Haene, le champion d'ultra-trail né à Lille, lors de sa première victoire au Grand Raid de la Réunion, en 2013 © Maxppp - Emmanuel Grondin

Saint-Julien, Rhône, France

Au delà des quelques 42 km du marathon, il se trouve toujours des adeptes de l'effort extrême pour pousser un peu plus loin les limites de la course à pied. François D'Haene fait partie de ces "ultra-terrestres", peu attirés par le niveau de la mer et récompensés par le spectacle des grands espaces. Ces coureurs d'ultra-trail s'affrontent à travers le monde sur des parcours en pleine montagne dépassant souvent les 100 km de distance et pouvant nécessiter parfois plus de 20 heures d'efforts.

Né à Lille, François D'Haene grandit près de Chambéry. Inscrit très jeune dans un club d'athlétisme, il se lasse vite des tours de piste, attiré par les sommets qui l'entourent. 

Il touche à tous les sports de montagne: randonnée, ski de fond, ski alpin, vélo, alpinisme ou encore canyoning. Mais ce sont les défis qui le stimulent, comme celui de traverser le massif de la Chartreuse en courant avec ses amis de Chambéry à Grenoble.

Un palmarès aussi grand que son mètre 92 

Un jour de 2006, un de ses amis l'inscrit à sa première course, le "Tour des Glaciers de la Vanoise", un parcours de 72 kilomètres que François termine en tête en un peu plus de huit heures: " Je me rendais compte que sur des efforts longs je prenais plus de plaisir dans cet univers montagneux que ceux qui, au bout de quatre ou cinq heures se lassaient".

Petit à petit l'ultra-trail se développe en Europe et François rejoint le "Team Salomon Running" avec lequel il parfait ses entraînements et sa préparation. Il perfectionne sa gestion du sommeil, de l'alimentation, du rythme de course, apprend à analyser les signes de forme que son corps lui envoie pendant la course.

Dans la nuit haut-savoyarde, aux Contamines-Montjoie, François D'Haene devance en 2017 un autre champion de l'ultra-trail, l'Espagnol Kilian Jornet. A l'arrivée il s'impose en 19 heures ... et une minute. - Maxppp
Dans la nuit haut-savoyarde, aux Contamines-Montjoie, François D'Haene devance en 2017 un autre champion de l'ultra-trail, l'Espagnol Kilian Jornet. A l'arrivée il s'impose en 19 heures ... et une minute. © Maxppp - Grégory Yetchmeniza

Un choix payant puisque depuis 2012 son palmarès s'étoffe d'année en année: 4 fois vainqueur de la "Diagonale des fous", le grand raid de la Réunion, long de plus de 160 km, François a aussi remporté 3 fois l'Ultra-Trail du Mont Blanc (168 km et 20 heures d'efforts). Il a également remporté deux fois l'Ultra-Trail World Tour, le circuit mondial des courses de trail sur une saison.

Jamais à court de défis, dans les montagnes ... et les vignes

Il se lance aussi d'autres défis: si il déclare ressentir moins de plaisir sur un marathon classique, il se prend en revanche au jeu des records et établit la meilleure performance en 2016 sur le GR20, le mythique parcours de montagne qui traverse du nord au sud les montagnes corses, en 31 heures et six minutes. Plus fou encore, à l'automne 2017 il bat le record de vitesse du John Muir Trail, un sentier célèbre de la Sierra Nevada aux États-Unis (en Californie) long de 338 km: entre de très courtes pauses de sommeil (parfois deux minutes à peine), il court pendant 67 heures et 26 minutes.

François D'Haene dans sa cave à Saint-Julien, dans le Rhône - Maxppp
François D'Haene dans sa cave à Saint-Julien, dans le Rhône © Maxppp - Richard Mouillaud

Mais François D'Haene, qui ne se considère pas comme un sportif de haut niveau, continue de voir la course comme un espace de liberté, un effort qui ne peut se faire sans plaisir. Ainsi, il concilie son activité de trailer avec sa vie de famille. Avec son épouse il a repris un domaine viticole de quatre hectares dans le Rhône, le "domaine du Germain", où ils produisent en AOC du beaujolais, du beaujolais-villages, du chénas et du moulin à vent. Il organise donc son calendrier de courses en fonction de ses activités de vigneron (vendanges et salons du vin notamment).

Plus récemment, un autre paramètre est venu perturber le calendrier de ce coureur hors norme. Son grand objectif de la saison, la Hard Rock 100, une course de 160 km qui devait se tenir à la mi-juillet dans le Colorado aux États-Unis, a été annulée en raison d' une météo capricieuse et d'une importante tombée de neige cet hiver. Une déconvenue à laquelle le champion français a répondu avec beaucoup de recul sur ses réseaux sociaux.