Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un chantier insolite à l'ermitage de Saint-Guilhem-le-Désert

-
Par , France Bleu Hérault

Les travaux de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant de Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault) ont commencé ce mardi 18 mai 2021. Le bâtiment, sélectionné par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern, est à une heure de marche de la commune, ce qui en fait un chantier inhabituel.

Les matériaux ont été héliportés jusqu'à l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant de Saint-Guilhem-le-Désert
Les matériaux ont été héliportés jusqu'à l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant de Saint-Guilhem-le-Désert - Les amis de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant

Depuis le mardi 18 mai 2021, une équipe de cinq maçons travaillent à la réfection de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant de Saint-Guilhem-le-Désert (Hérault). Ce bâtiment, composé d'une chapelle et d'annexes, date de la fin du XIVe siècle. Il a été sélectionné par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern, un dispositif qui vise à sauvegarder le patrimoine français.

Il faut une heure de marche pour arriver à l'ermitage. L'hélicoptère a mis une minute et demie. Donc c'est un peu plus rapide! - Olivier Fonzes, président de l'association des amis de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant.

Le chantier est particulier car il est seulement accessible par un petit chemin. Aucun véhicule ne peut y accéder. Et il faut une heure de marche pour atteindre le bâtiment. Le matériel (une quinzaine de tonnes de chaux, de bois et de sable) a été acheminé par hélicoptère. "On était devant une contrainte majeure, avoue Olivier Fonzes, président de l'association des amis de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant. C'était soit ça, soit on faisait des allers-retours avec quelques centaines d'ânes mais ce n'était pas très réalisable..."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

"Ce n'est pas le grand luxe, mais le cadre est magnifique!" - Olivier Fonzes, président de l'association de l'ermitage Notre-Dame-du-lieu-plaisant de Saint-Guilhem-le-Désert

Les matériaux acheminés, les cinq maçons ont commencé les travaux. "Le chantier n'est pas très compliqué en terme technique, explique Olivier Fonzes. C'est l'isolement qui fait que c'est compliqué. Les maçons doivent dormir sur place, il n'y a qu'une source d'eau, il n'y pas d'électricité et seulement un petit panneau solaire pour éclairer l'intérieur, ils doivent s'organiser pour le ravitaillement..."

Jusqu'au mois de juillet, les maçons vont travailler sur la toiture. Dans un second temps, à l'automne, ils s'attaqueront à l'enduit des façades. Les travaux sont estimés à 105.000 euros. La Mission Patrimoine a versé une enveloppe de 45.000 euros. D'autres acteurs ont investi : la Fondation de la Sauvegarde de l'art français (20.000 euros), l'association Vieilles maisons françaises (15.000 euros), un mécène (15.000 euros) et la mairie de Saint-Guilhem-le-Désert (10.000 euros).

Reportage de France Bleu Hérault

Choix de la station

À venir dansDanssecondess