Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Charentais dans la "Verticale de la Tour Eiffel" : il espère arriver en haut de la tour en 10 minutes

-
Par , France Bleu La Rochelle

Un Charentais se lance pour la première fois dans la montée de la Tour Eiffel en courant, ce mercredi soir. Il faut gravir les 1.665 marches, et les 246 mètres de dénivelé le plus rapidement possible. Sébastien Sudrie, un sportif expérimenté, espère y arriver en 10 minutes.

Le record du monde pour monter les 1 665 marches est de 8 minutes (image d'illustration)
Le record du monde pour monter les 1 665 marches est de 8 minutes (image d'illustration) - R.Portier @Eco Trail

Charente, France

Le Charentais Sébastien Sudrie se lance pour la première fois ce mercredi soir dans la "Verticale de la Tour Eiffel". Il s'agit d'une course extrême dans les entrailles de la tour. Les concurrents doivent avaler les 1.665 marches sur 276 mètres de dénivelé le plus rapidement possible. 130 coureurs seront au départ, ce soir. Sébastien Sudrie ne sera pas dans les premiers, il est inscrit dans la sélection amateur. 

Le vainqueur l'an dernier, un coureur polonais de la catégorie Elite, a terminé en 7'56"67. Le Charentais espère arriver en haut de la tour en 10 minutes. 

Un amateur éclairé 

Bien qu'il soit amateur, Sébastien Sudrie, 48 ans est un grand sportif : il est champion du monde de nage en eau libre sur 5 kilomètres, vice champion du monde et champion d’Europe d'aquathlon (natation et course). Il a l'habitude d’enchaîner des sports différents et des changements de rythme, ce qui devrait l'aider dans l'ascension de la Tour Eiffel : "Quand vous sortez de l'eau vous courrez, quand vous posez le vélo vous courrez, l'ancien record du monde sur la Tour Eiffel, il y a 3 ans était détenu par un triathlète" explique l'Angoumoisin. "On est habitué à ces changements de rythme contrairement à un marathonien qui va courir tout le temps à la même vitesse". 

Dans l'ascension de la Tour Eiffel, la difficulté ce sont les "cassures" dit-il, les plateaux qui succèdent aux rampes d'escalier. "C'est vraiment le cardiaque qui va jouer" ajoute Sébastien Sudrie. "Au début vous montez deux marches par deux marches, à la fin vous montez les marches une par une, et sur les 10 derniers mètres on finit quasiment en marchant à cause de l'épuisement". 

Pour s’entraîner, le Charentais a utilisé les remparts de la ville d’Angoulême où il habite. Deux fois par semaines, il a fait des répétitions de montées et de descente des marches. 

Pierre Marsat a assisté à l'entrainement du coureur charentais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu