Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un chatelleraudais concurrent de la Transcontinental Race

dimanche 30 juillet 2017 à 7:10 Par Vincent Hulin , France Bleu Poitou

A 52 ans, Denis Recazens, concessionnaire auto à Châtellerault vient de s'élancer samedi de Belgique pour rejoindre la Grèce à vélo : c'est 4.000 km en passant par l' Allemagne, l'Italie, la Roumanie et la Slovaquie. Le tout en autonomie.

fin prêt !
fin prêt ! © Radio France - DR

Châtellerault, France

Denis Recazens fait partie des 300 concurrents à s'aligner sur cette course hors norme. Vous pouvez suivre en direct son parcours ici.

un itinéraire XXL - Radio France
un itinéraire XXL © Radio France - DR

" Mon sac est trop lourd, mon vélo chargé il fait 20 kilos."

"Le vélo à la base il fait 8 kilos et pourtant je n'ai pas pris grand chose: quelques vêtements contre la pluie et le froid, du matériel de réparation, un peu d'électronique (GPS, téléphone, appareil photos), mais je pense que j'ai 2 à 3 kilos de trop, mon sac est trop lourd car mon vélo chargé il fait 20 kilos." Le cyclo touriste a bien préparé son expédition. "J'ai fait une grande partie de la reconnaissance sur les cartes et GPS que j'ai trouvés sur internet, niveau entrainement depuis le printemps j'ai enchaîné les sorties longues de plusieurs centaines de km, comme le 30 juin où j'ai rejoint Saintes, j'ai dormi 4 heures j'ai pris le bac à Royan, j'ai fait tout le Médoc et je suis rentré sur Poitiers, j'ai fait plus de 400 km dans la journée (...) affûté ? non j'ai là aussi quelques kilos de trop, qu'il va falloir que je monte en haut des Dolomites, après ça ne me fait pas peur, le pire ça sera le mental, il risque d'y avoir de grosses longueurs".

Denis Recazens à l'entrainement - Radio France
Denis Recazens à l'entrainement © Radio France - DR