Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un concierge toulousain veut parcourir à pied les chemins de la Grande Guerre avec un âne

mercredi 14 février 2018 à 6:09 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

Marc Charlier, 64 ans, a pour ambition de rallier à pied Mirande dans le Gers à Verdun dans la Meuse et plus largement tous les lieux de batailles de la Grande Guerre en mémoire des Poilus. Le tout en tenue de "piou-piou" et accompagné d'un âne. Rencontre.

Des éléments de la tenue de poilus que Marc Charlier a reconstituée.
Des éléments de la tenue de poilus que Marc Charlier a reconstituée. © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

C'est l'histoire d'un gardien d'immeuble toulousain qui se prépare une sacrée aventure pour sa retraite. Trois ans déjà que Marc Charlier peaufine son périple : partir de Mirande direction les Vosges, Verdun, et tous les grands lieux de bataille de la Première Guerre mondiale jusqu'à la mer du Nord. Départ prévu en mai 2019, quand il sera retraité. Mais dès cette année, Marc Charlier effectuera un premier voyage à Paris pour participer aux commémorations du centenaire de l'Armistice le 11 novembre. Toujours en uniforme.

En hommage à deux Poilus du Gers et de Haute-Garonne

Marc Charlier veut rendre hommage à Anatole Castex et Noël Descadeillas, deux capitaines, du même régiment, qui sont morts le même jour et au même endroit près de Verdun mais dont on n'a jamais retrouvé les corps. Notre concierge-historien a décidé de porter de la terre de leurs lieux de naissance sur le champ de bataille. Le Toulousain se passionne pour 14-18 depuis qu'il a vu un film sur le sujet à l'école, il avait 8 ans environ. Il a décidé de faire son voyage en portant la tenue des soldats du 88e régiment comme Castex et Descadellas. 

Le périple que je veux faire c'est pour rencontrer des gens, qu'ils me parlent de la guerre de leurs grands-pères. Je veux rendre hommage à ces hommes, ils sont des millions... Je veux voir tous les sites d'Histoire. Je veux prendre mon temps. C'est ça l'aventure! En tant que concierge, je vois des retraités dans un appartement 24h sur 24 et qui bougent pas, moi je préfère vivre et voir du monde !" Marc Charlier

Le havresac des Poilus recréé à l'identique par les professeurs et les élèves de la section sellerie du lycée Galliéni de Toulouse - Radio France
Le havresac des Poilus recréé à l'identique par les professeurs et les élèves de la section sellerie du lycée Galliéni de Toulouse © Radio France - Stéphanie Mora
Marc Charlier a déjà dépensé plus de 1000€ pour reconstituer la tenue des soldats du 88e régiment - Radio France
Marc Charlier a déjà dépensé plus de 1000€ pour reconstituer la tenue des soldats du 88e régiment © Radio France - Stéphanie Mora
Brassard d'infirmier, guêtres, gourde... Marc Charlier chine sur internet la plupart des accessoires de Grande Guerre - Radio France
Brassard d'infirmier, guêtres, gourde... Marc Charlier chine sur internet la plupart des accessoires de Grande Guerre © Radio France - Stéphanie Mora

Marc Charlier a aussi sollicité le lycée Galliéni de Toulouse et le lycée agricole de Mirande pour que les élèves confectionnent ces sacoches d'époque.

Accompagné de Lucky

En discutant par hasard avec un locataire de la résidence où il travaille, Marc Charlier a fait connaissance avec un éleveur de chevaux de Mirande qui lui a proposé de partir avec Lucky, un âne de 17 ans. Pour l'instant le tandem se découvre lors de courtes balades dans la campagne gersoise. En mai, pendant ses congés, le gardien d'immeuble tentera de rejoindre Toulouse avec l'animal. Un test grandeur nature avant le grand départ l'année suivante. L'idée c'est de cheminer à son rythme, de loger dans les fermes.

Marc Charlier prépare son rêve avec l'aide d'amis ou de bénévoles. Il aimerait bien qu'une société de production filme son voyage pour pouvoir ensuite le montrer dans les écoles. Un devoir de mémoire.