Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un conducteur de TGV loupe l'arrêt à la gare de Nîmes Pont-du-Gard

-
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Les passagers d'un TGV qui circulait entre Toulouse et Lyon n'en sont pas revenus ce mercredi soir. Le conducteur a loupé l'arrêt à la gare de Nîmes Pont-du-Gard. Il s'est arrêté quelques dizaines de mètres plus loin avant de procéder à une manœuvre pour rebrousser chemin.

La  gare TGV de Nîmes-Pont du Gard
La gare TGV de Nîmes-Pont du Gard © Radio France - Sylvie Duchesne

Un train qui loupe une gare, c'est possible. C'est arrivé ce mercredi soir en gare de Nîmes Pont-du Gard. Le conducteur d'un TGV entre Toulouse et Lyon a manqué son arrêt. Le train a tout de même fini par stopper sa course à quelques dizaines de mètres du quai où il aurait dû s'arrêter normalement. Théo était à bord : " On a vu la gare passer, on savait qu'on devait s'arrêter, il s'est arrêté un peu plus loin. On a attendu sur les voies. On s'est dit que s'il s'arrêtait, c'est qu'il devait y avoir une erreur. Finalement on a entendu l'annonce de la cheffe de bord qui nous expliquait que la gare de Nîmes avait été loupée par le conducteur. On sentait bien qu'elle était décontenancée. Ça a été positif parce que les gens ont commencé à rigoler et à discuter ensemble. Ça a été un moment assez marrant."

30 minutes de retard à l'arrivée à Lyon 

Suite à cet incident, le conducteur du TGV a dû descendre du train pour passer de la motrice avant à la motrice arrière et rebrousser chemin. La manœuvre a pris 40 minutes. Renseignements pris, un conducteur explique qu'il n'est pas toujours simple de gérer l'arrêt dans cette gare en particulier car elle ne dispose pas de point de repère de freinage comme c'est le cas habituellement. Elle nécessite donc quelques manœuvres supplémentaires pour ces professionnels qui sont seuls aux commandes de ces engins de près de 400 tonnes. Les passagers eux sont arrivés en gare de Lyon avec 30 minutes de retard. "On nous a précisé directement en arrivant à Lyon qu'on pouvait demander une partie du remboursement sur le site de la SNCF explique Théo. Franchement, tout a été bien géré. Ca rappelle aussi que tout n'est pas automatique et qu'il y a encore des gens qui conduisent des trains et c'est une bonne nouvelle ! " 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess