Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un député Côte-d'Orien veut inscrire le Tour de France au patrimoine de l'Unesco

-
Par , France Bleu Bourgogne

Didier Martin, député du groupe La République En Marche ! de la Côte-d’Or, est l'un des 53 co-signataires d'une tribune insolite. Ces députés veulent faire inscrire le Tour de France au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Il nous explique ses motivations.

La 7ème étape du Tour de France à Mervans en Saône-et-Loire en 2019
La 7ème étape du Tour de France à Mervans en Saône-et-Loire en 2019 © Radio France - Philippe Paupert

Côte-d'Or, France

Un maillot jaune, une casquette à pois rouges, une arrivée triomphale, une vieille télé dans le salon pendant les orages d'été ? On a tous en tête une image en lien avec le Tour de France. Eh bien 53 députés signent une tribune pour que la grande boucle soit inscrite au patrimoine immatériel de l'Unesco. Parmi eux : Didier Martin, député En Marche ! de la Côte-d'Or. Ils revendiquent le Tour de France comme "emblème national" mais aussi "mythe mondial". C'est vrai que c'est très populaire, mais alors quelles sont leurs motivations ?

Si populaire, que cela en fait la "carte postale idéale"

"La grande boucle est diffusée par plus de 80 chaînes dans près de 190 pays, et rassemble chaque année plus d’1 milliard de téléspectateurs, ce qui en fait le troisième événement sportif au monde," décrit la tribune initiée par Philippe Folliot, député LREM du Tarn et vice-Président de l’Amicale parlementaire de Cyclisme sortie dans le Journal du Dimanche ce week-end. 

"C'est l'identité même de notre pays qui est un défenseur du cyclisme depuis l'origine du Tour de France : une très grande épreuve gratuite et populaire," confirme le député Didier Martin.

Pour ce dernier, rien de mieux pour promouvoir notre patrimoine sur le plan touristique : "les paysages, les châteaux et nos vignobles sont toujours mis à l'honneur à l'occasion des étapes bourguignonnes. Il s'agit de la carte postale idéale pour faire la promotion touristique de la Bourgogne. Cela rend honneur aux grande entreprises liées au cyclisme à Dijon comme la société Lapierre, et à notre Bernard Thévenet, le dernier bourguignon qui a gagné le Tour de France."

La 7ème étape du Tour de France à Mervans en Saône-et-Loire en 2019 : partout, le public est présent même les enfants  - Radio France
La 7ème étape du Tour de France à Mervans en Saône-et-Loire en 2019 : partout, le public est présent même les enfants © Radio France - Sophie Allemand

Le respect de certaines valeurs

L'intérêt de cette inscription selon Didier Martin est aussi de mettre en avant les valeurs portées par le Tour de France : "Il y a bien sûr le cyclisme professionnel, mais aussi un mode de déplacement doux : le vélo, c'est une formidable façon de faire la promotion du vélo." Mais aussi de pousser la compétition à suivre certaines obligations : "la compétition sportive qui doit être propre et équitable, la lutte contre le dopage et la performance du cyclisme."

Le repas gastronomique des français et l'équitation française sont par exemple inscrits au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco. Une demande de ce type représente beaucoup de travail, il faut attendre dix ans pour que l'inscription voit le jour.