Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un designer toulousain crée des robes en béton pour Chanel

mardi 11 août 2015 à 17:27 France Bleu Occitanie

À Montrabé, à l'est de Toulouse, un designer passionné par les matériaux a eu l'idée de créer... une robe en béton ! Difficile à imaginer et pourtant, ses robes ont même été portées par les mannequins de Chanel lors du défile automne/hiver l'an dernier.

François-Charles Genolini, créateur passionné par le travail du béton, et sa robe haute-couture
François-Charles Genolini, créateur passionné par le travail du béton, et sa robe haute-couture © Radio France - Lucie Bras

"Les habits en béton, c'est un gag non?"

Dans les rues de Toulouse, les passants ne sont pas tout à fait séduits par l'idée d'une robe de béton. "Ça va être très lourd!" s'inquiète Marthe.

Alors, porter une robe en béton, est-ce vraiment si compliqué ? François-Charles Genolini est designer. C'est lui qui a eu l'idée de cette robe.

"La robe ne pèse que 4,5 kilogrammes. Ce n'est pas plus lourd qu'un manteau. Avec des poches bien remplies d'accord, mais ce n'est pas plus lourd que ça." ▬ François-Charles Genolini, designer et créateur de la robe en béton

Redorer l'image du béton

Après avoir fabriqué les premiers prototypes de « tissu » en béton, il envoie des échantillons à la maison Chanel, qui le rappelle. Karl Lagerfeld veut cette matière pour son défilé automne-hiver 2014/2015.

Il crée le premier modèle sur mesure pour sa femme Nancy. Pour former la robe de soirée noire, il a fallu assembler entre eux des milliers de petits blocs de béton...Finalement, le tissu aux motifs baroques est fluide. Objectif: détourner l'image sombre et triste du matériau qui sert à construire les grands buildings.

Les différents échantillons de "tissu" en béton envoyés à la maison de haute-couture Chanel - Radio France
Les différents échantillons de "tissu" en béton envoyés à la maison de haute-couture Chanel © Radio France - Lucie Bras

Une robe à 25.000 euros

Coût de la création : entre 25.000 et 30.000 euros . C’est le prix des nombreuses heures de travail pour finaliser l’objet. Mais la robe est avant tout une prouesse technique : après avoir dessiné le modèle et les motifs par ordinateur, il crée des moules sur-mesure. A l'intérieur, il verse le béton qu'il a fabriqué lui-même, un béton plus léger, extrêmement résistant et pur, sans additif. 

"Cette robe n’a pas été faite pour être vendue. C’est de l’ordre de l’expérimentation, elle sert à confirmer un concept", rappelle son créateur.

Pour l'avenir, François-Charles Genolini a des idées plein la tête pour son matériau fétiche, comme des luminaires ou encore un doudou pour enfants. Sa prochaine création sera pour l'office de tourisme d'Auch: un portrait géant de d'Artagnan... en béton.

Il crée une robe en béton pour Chanel - Reportage de Lucie Bras

Par :