Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Dijonnais en lice pour le championnat du monde de barbe et moustache

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Les plus belles barbes et moustaches du monde ont rendez-vous du 17 au 19 mai à Anvers pour le championnat planétaire. Parmi près de 500 candidats répartis dans 25 catégories, le Dijonnais Loïc Papillon, champion de France de barbe en titre, dans le style Garibaldi.

C'est avec une barbe de 25 centimètres que Loïc Papillon va se présenter au championnat du monde
C'est avec une barbe de 25 centimètres que Loïc Papillon va se présenter au championnat du monde © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Sacré champion de France l'an dernier, un barbu dijonnais tente sa chance  au championnat du monde de barbe et moustache, qui se tient en Belgique, à Anvers, du 17 au 19 mai, avec près de 500 concurrents. Loïc Papillon avait remporté le titre national 2018 dans la catégorie « Garibaldi », mais il va cette fois concourir dans une autre des 25 catégories de la compétition, avec une barbe naturelle, non structurée par une laque, et une moustache stylisée, qui sera confiée à la créativité du barbier, juste avant son départ pour la compétition.

"Une barbe, ça n'est pas plus sale que des cheveux"

Le passage régulier chez le barbier est l’une des conditions pour bien entretenir cette pilosité faciale brune et grise, longue de 25 centimètres. Mais le champion quadragénaire reconnaît accorder beaucoup de temps à sa barbe, quitte à rester plus longtemps que son épouse dans la salle de bains. D’ailleurs, la récente étude américaine qui affirme que les barbes sont de véritables nids à microbes l’a fait bondir : « une barbe, ce n’est pas plus sale que des cheveux, on se lave tous régulièrement les cheveux, une barbe, c’est pareil, et encore plus quand elle est longue. Moi je lui fais un shampooing tous les matins, donc je ne pense pas qu’elle soit si sale ». Un nettoyage s’impose aussi bien sûr après les repas. Certains aliments sont difficiles à consommer proprement, comme les cornets de glace ou les hamburgers.

Même pas peur des poils blancs

Outre le shampooing, Loïc Papillon utilise beaucoup de produits cosmétiques, huiles, baumes, cires. Mais surtout pas de teinture, car il adore voir les poils gris envahir sa barbe : « je trouve que ça lui donne un côté super sympa que je ne veux surtout pas empêcher. Je suis même très impatient qu’elle soit entièrement blanche, et peut-être, qui sait, jouer un jour le rôle du Père Noël ».

En attendant de se glisser dans le manteau du Père Noël, Loïc Papillon distribue déjà les cadeaux. Son budget de 3000 € pour sa participation au championnat du monde a été bouclé, grâce à un financement participatif en ligne et à des partenaires privés. Il aura même plus d’argent que nécessaire, mais il annonce qu’il versera l’excédent à la fondation Movember, qui œuvre contre les maladies masculines, dont le cancer de la prostate.

Les agences publicitaires aiment les barbus

Si un titre en lui-même ne rapporte pas la fortune, les retombées peuvent être intéressantes. Depuis qu'il est devenu champion de France, il a multiplié les apparitions dans les médias, et les agences publicitaires ont repéré son look, très accrocheur sur une affiche ou dans un spot. Il est ainsi apparu dans des publicités pour des produits cosmétiques, mais aussi des voitures et des chaussures. 

Loïc Papillon, qui dirige à Quetigny un magasin de fournitures de bureau, a hâte de se fondre dans la communauté des barbus et moustachus à Anvers. C'est peut-être fort d'une consécration mondiale, qu'il pourra remettre en jeu son titre de champion de France, le 22 juin.