Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange

INSOLITE - Un drone pour gérer les cimetières à Isigny-le-Buat dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Quand les nouvelles technologies cartographient les sépultures. A Isigny-le-Buat dans le Sud Manche, la commune a fait appel à une entreprise locale, spécialiste du drone, pour gérer son cimetière. Et gagner un temps précieux pour repérer les tombes abandonnées ou sans concession.

Le drone a réalisé des photos aériennes très précises des 11 cimetières
Le drone a réalisé des photos aériennes très précises des 11 cimetières © Radio France - Géraldine Marcon

A Isigny-le-Buat dans le Sud Manche, près de Saint-Hilaire du Harcouet, la commune a fait appel à une entreprise locale,  spécialiste du drone, pour faciliter la gestion de son cimetière. Ou plutôt ses cimetières. La commune de 3.000 âmes, jointe à ses communes associées, compte 11 cimetières et 12 églises.

La commune, qui commençait à manquer de place, voulait donc avoir une image précise de l'état des cimetières et des places disponibles. Et gagner aussi un temps précieux pour repérer les tombes abandonnées ou sans concession explique le maire d'Isigny-le-Buat, Erick Goupil :  "11 cimetières ça exige de nos services une bonne connaissance de nos cimetières alors que nous sommes en train de les réorganiser. Nous commencions à manquer de places. Il a fallu essayer de répertorier les tombes anciennes, celles sans concession. Le drone a pris des images et on les a reporté plus facilement dans le logiciel,  et ça enclenche les recherches sur les tombes et auprès des familles."

"Remettre de l'ordre dans les cimetières"

Le drone a survolé l'ensemble des cimetières et réalisé des clichés, ce qu'on appelle une ortophoto en fait qui donne une idée très précise de la situation en permettant de zoomer sur les noms des concessions. Cette base de travail permet d'être plus rapide, plus efficace.

L'idée c'est de remettre un peu d'ordre dans nos cimetières. Nous relevons les corps et les portons à l'ossuaire avec l'autorisation des familles. Ce qui libère un certain nombre de concessions, ça évite d'agrandir les cimetières et d'aller grignoter des terres agricoles autour.  

Parmi les sépultures repérées : deux tombes de soldats morts pour la France... abandonnées. Un caveau va leur être dédié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess