Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Été au Havre : la seconde œuvre monumentale enfin arrivée après un sacré périple depuis Hong-Kong

jeudi 12 juillet 2018 à 17:26 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

De Hong-Kong au Havre, la seconde œuvre monumentale de l'édition 2018 d'Un Été au Havre est enfin arrivée porte Océane ! Après un périple depuis la Chine, en bateau et quelques déboires. France Bleu Normandie vous raconte.

L'oeuvre A l'origine de Fabien Merelle sera visible à partir du 18 juillet au Havre
L'oeuvre A l'origine de Fabien Merelle sera visible à partir du 18 juillet au Havre - Edouard Malingue

Le Havre, France

La dernière œuvre monumentale d'Un Été au Havre est enfin arrivée porte Océane !  Elle s'appelle "À l'origine" et est signée Fabien Mérelle, tout comme l'œuvre visible au "bout du monde". Là, il s'agit du homme portant sur son dos un éléphant. Le tout fait six mètres de hauteur et sera installé la semaine prochaine au bout de la digue Augustin Normand, celle qui fait face au MUMA. Mais voilà cette œuvre arrive alors que la saison culturelle 2018 d'Un Été au Havre a débuté il y a deux semaines.

Un sacré périple depuis la Chine

Un retard dû aux transporteurs maritimes parce que l'œuvre vient de Hong-Kong, à plus de 10 000 km du Havre, et ça encore c'est la distance à vol d'oiseau. Vous imaginez bien que l'œuvre a voyagé par bateau. 

Alors depuis Hong-Kong où elle était exposée, sacré périple : il faut passer par la mer de Chine, l'océan indien, remonté la mer Rouge, arrivé en Méditerranée par le canal de Suez, puis passer le détroit de Gibraltar pour enfin par l'Atlantique et la Manche arrivé à bon port. Enfin pas tout à fait, puisque les deux containers avec l'œuvre démontée ont fait escale à Southampton en Angleterre, le 23 juin, c'était prévu, en revanche ce qui n'était pas au programme c'est la suite. 

Les containers devaient être chargés sur un autre navire, direction Le Havre... Mais le 26 juin, sur le port du Havre, surprise, pas de containers à bord, ils étaient restés à Southampton. Dans le transport maritime, les créneaux et les chargements sont une organisation de longue haleine,  il a donc fallu attendre jusqu'à cette semaine. C'est finalement par ferry puis par la route et un convoi exceptionnel que l'œuvre est arrivée.

Désormais, "À l'origine" se refait une beauté dans un hangar d'une entreprise locale. Il faut la repeindre car en Chine elle était exposée en pleine ville. Au Havre, c'est sur une digue face à l'entrée du port qu'elle va prendre ses quartiers alors bien sur il faut une peinture qui résiste aux embruns et aux vagues. Enfin, sachez que les surcoûts dûs à cette mésaventure ont été pris en charge par le transporteur ! "À l'origine" sera installé mercredi 18 juillet sur la digue Augustin Normand.