Infos

Un ex-braqueur, éducateur auprès des jeunes des quartiers de Valence

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu jeudi 14 janvier 2016 à 6:27

Yazid Kherfi a garé son camping-car à Fontbarlettes à Valence
Yazid Kherfi a garé son camping-car à Fontbarlettes à Valence - Florence Gotschaux

Pendant trois jours Yazid Kherfi a installé son camping-car dans les quartiers dits sensibles de Valence. Désormais consultant en prévention urbaine, il a invité les jeunes à partager un thé, un moment, une parole... pour qu'ils ne fassent pas les mêmes erreurs que lui.

Un braqueur repenti qui fait le tour des quartiers sensibles pour donner des conseils aux jeunes, ce n'est pas banal. Yazid Kherfi, qui a fait de la prison avant de revenir dans le droit chemin, il y a plus de vingt ans, veut partager son expérience. Il a passé trois jours dans les quartiers de Valence, avec son camping-car qu'il installait tous les soirs à un endroit différent : au Plan, au Polygone et enfin ce mercredi soir à Fontbarlettes. 

Un parcours particulier

Ce quinquagénaire est un ancien braqueur. Il a fait 5 ans de prison, avant de prendre un virage à 180°. Aujourd'hui, fort de son expérience peu recommandable, il est consultant en prévention urbaine, formateur, et même prof à la fac. Et avec son association "Médiation nomade", il se rend ans les quartiers, à la rencontre des jeunes désœuvrés, surtout le soir.

"La nuit, il n'y a que les commissariat d'ouverts pour les jeunes"

Yazid Kherfi gare son camping-car sur une place (la place de l'Europe ce mercredi soir par exemple), il déplie le haut-vent, sort une table, des jus de fruit, du thé, et met de la musique. Ca crée une animation, surtout dans les quartiers où il n'y a rien d'autre, le soir. 

Yazid Kherfi crée un lieu de rencontre et de dialogue au sein des quartiers

Le camping-car de Yazid Kherfi garé place de l'Europe à Valence - Aucun(e)
Le camping-car de Yazid Kherfi garé place de l'Europe à Valence - Florence Gotschaux

L'idée c'est créer un lieu de parole et d'échange. Ecouter les jeunes, mais aussi de leur faire passer des messages. Et ça fonctionne, notamment grâce au passé de Yazid Kherfi. Cela lui confère une certaine légitimité aux yeux des jeunes, parfois délinquants eux-mêmes.

Le haut-vent du camping-car de Yazid Kherfi devient un lieu de rencontre - Aucun(e)
Le haut-vent du camping-car de Yazid Kherfi devient un lieu de rencontre - Florence Gotschaux

L'expérience n'a duré que trois jours, mais cela a aussi permis un travail avec les six éducateurs de rue de Valence.

Yazid Kherfi doit revenir à Valence au printemps. 

Partager sur :