Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un examen pour des policiers de Toulon, mettant en scène des hommes politiques, déclenche une enquête interne

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

À Toulon, la semaine dernière, un examen passé par une dizaine de gardiens de la paix au centre départemental de stage et de formation de la police nationale fait grincer des dents au plus haut niveau. L'exercice proposé aux candidats évoquait un vol mettant en cause des hommes politiques connus.

Le commissariat central de Toulon (illustration)
Le commissariat central de Toulon (illustration) © Radio France - Christelle MARQUES

L'examen s'est déroulé la semaine dernière à Toulon au centre départemental de stage et de formation de la police nationale. Un examen passé par une dizaine de gardiens de la paix afin d'intégrer la brigade anticriminalité. Les faits sont révélés par RMC ce mardi. Il était demandé aux policiers de se mettre en situation face à un vol de sac à main. Un cas très concret avec des noms tout aussi évocateurs : le brigadier-chef Dupond-Moretti, du nom de l'actuel garde des Sceaux, et ses deux camarades Castex , actuel Premier ministre, et Darmanin, ministre de l'Intérieur.

Ces trois-là avaient les beaux rôles. Et dans le rôle des méchants voleurs, "Nicoli Sarkoza et Fillaun" indique RMC faisant évidemment penser à l'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy et François Fillon, son Premier ministre. La victime étant une dénommée Bete Ancourt. 

Il est, en effet, demandé aux candidats de se mettre dans la peau du brigadier chef Dupont-Moretti et de deux gardiens de la paix Castex et Darmanin. Les trois hommes assistent à un vol de sac. La victime s'appelle Bette Ancourt et les deux auteurs présumés, interpellés peu de temps après par une patrouille, Nicoli Sarkoza et Fillaun.

L'ouverture d'une enquête interne

En résumé, une blague de potache et un document qui aurait dû rester en interne. Sauf qu'il est divulgué, semant l'embarras au niveau de la Direction départementale de la Sécurité publique. 

"Il n'y avait aucune volonté de nuire" indique l'entourage du Directeur départemental de la Sécurité publique Directeur qui a néanmoins demandé l'ouverture d'une enquête interne. Selon les informations de France Bleu Provence, des auditions ont eu lieu ce mardi matin, menées par la commission de déontologie et de discipline.

"Mais il est fort probable que l'IGPN soit saisie" indique un proche du dossier. Le policier en question, auteur du cas pratique "est très embêté par toute cette histoire" affirment ses proches collègues. Il est selon nos informations très respectueux de la hiérarchie, très bien noté, et pas du tout coutumier de ce type de faits. 

En tout cas, à l'Etat-major au commissariat central de Toulon, on tente de minimiser et de remettre ça dans son contexte, indiquant "qu'en ce moment, il y a des choses bien plus graves qui se passent un peu partout. C'était sans doute maladroit, mais ça n'était que de l'humour".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess