Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un (faux) cachalot échoué en plein Paris !

vendredi 21 juillet 2017 à 10:53 - Mis à jour le vendredi 21 juillet 2017 à 14:08 Par Nicolas Olivier, France Bleu Paris et France Bleu

Une surprise de taille ce vendredi à deux pas de Notre-Dame de Paris : un immense cachalot échoué en bord de Seine. Un monstre de plastique plus vrai que nature, posé là dans la nuit pour dénoncer notamment les dérives de la pêche intensive.

Le cétacé serait mort d'épuisement en remontant la Seine, selon les experts.
Le cétacé serait mort d'épuisement en remontant la Seine, selon les experts. - Image fournie par l'association BLOOM

Paris, France

Les promeneurs du quai de la Tournelle (5ème arrondissement) n'en ont pas cru leur yeux ce vendredi : un cétacé de plus de 15 mètres de long échoué sur les bords de Seine. Autour de l'animal, un périmètre de sécurité a été installé et des scientifiques en combinaison réalisent des prélèvements. Une scène qui semblerait presque anodine. Evidemment, il n'en est rien. De mémoire de Parisiens, jamais aucun mammifère marin ne s'est aventuré jusqu'à la capitale. Ce cachalot est donc une imitation très réaliste. Il s'agit en fait d'un happening artistique dans le cadre du festival Paris l'Eté. Le but : faire réfléchir les Parisiens sur les limites entre fiction et réalité, et les sensibiliser aux bouleversements climatiques et aux ravages de la surpêche.

Du déjà vu dans plusieurs villes

Derrière cette initiative spectaculaire, le collectif Captain Boomer créé en 2007. Mi-artistes mi-activistes, ces Belges n'en sont pas à leur coup d'essai puisque le faux-cachalot a déjà été exposé dans des conditions similaires à Anvers, Valence, Londres, et même à Rennes il y a un an. L'installation devrait rester en place jusqu'à lundi, avec la complicité des autorités. Un bon gros poisson d'avril, en plein cœur de juillet.