Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un jeu de grattage pour financer le couvent de Pino

mardi 3 avril 2018 à 21:23 Par Marion Galland, France Bleu RCFM

Il s’appellera Loto Patrimoine, un nouveau jeu de grattage destiné à financer des opérations de sauvegarde du patrimoine. Le couvent de Pino fait partie des sites retenus.

Le couvent de Pino fait partie des sites retenus pour le Loto Patrimoine
Le couvent de Pino fait partie des sites retenus pour le Loto Patrimoine - fondation-patrimoine.org

Corse, France

250 sites vont bénéficier d'un jeu de grattage destiné à financer des opérations de sauvegarde du patrimoine. La liste de ces sites sera annoncée début mai par Emmanuel Macron,  a indiqué Stéphane Bern, chargé d'une mission sur ce sujet, mais on sait déjà qu'il y aura au moins un heureux élu en Corse, à savoir le couvent de Pino. 

"Tout se passe de façon formidable. Enfin, on a trouvé un président qui aime le patrimoine", a lancé l'animateur, contacté par l'AFP. 

"Parmi les 250, il y aura des sites ambassadeurs emblématiques", a précisé Stéphane Bern.

Parmi les sites retenus par le comité de sélection, l'animateur a cité le Théâtre à l'italienne de Bar-le-Duc (Meuse), le Château de Château-Thierry (Aisne), la maison de Pierre Loti à Rochefort (Charente-Maritime), le couvent de Pino (Corse) et la Rotonde ferroviaire de Montabon (Sarthe). 

15 à 20 millions de recettes

En complément du jeu de grattage, dont les tickets seront vendus 15 euros début septembre, un tirage spécial aura lieu le 14 septembre, veille des Journées européennes du Patrimoine. Ses recettes, estimées par le gouvernement entre 15 et 20 millions d'euros, seront affectées à un fonds spécifique baptisé "Patrimoine en péril". 

Le nouveau fonds pourra financer des réhabilitations tant de sites recensés par Stéphane Bern que de sites confiés au Centre des Monuments nationaux. 

Selon la ministre de la Culture Françoise Nyssen, "un quart des monuments protégés sont jugés en mauvais état et 5%, soit environ 2.000 monuments, sont considérés en état de péril".