Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un luthier s'installe sur une péniche à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Yves Descloux, 57 ans, vient d'installer son atelier de luthier sur une péniche à Toulouse. Il y fabrique et répare les violons ou encore les violoncelles de musiciens professionnels comme amateurs. Et va organiser des concerts privés.

"Monique" la péniche d'Yves Descloux
"Monique" la péniche d'Yves Descloux © Radio France - Clémence Fulleda

Une jolie initiative à Toulouse : un luthier vient d'installer son atelier sur une péniche, sur les eaux du canal du midi, près de port Saint Sauveur. Yves Descloux a 57 ans et il fabrique et répare des violons, altos, violoncelles, contrebasses dans cet atelier flottant où il vit aussi. 

Installation avant le confinement

Après avoir passé quatre ans et demi au magasin le Croquenotes à la Daurade, à Toulouse, il a déménagé sur "Monique" sa péniche (qu'il a depuis huit ans) juste avant le confinement. Son embarcation rouge et noir fait près de 39m de long et 5m de large. Ancien ébéniste, Yves Descloux s'est formé à la lutherie il y a une vingtaine d'années, notamment avec Jacques Fustier, un grand maître. "J'ai réalisé que je pouvais concilier ma passion du bois et de la musique", dit celui qui joue aujourd'hui de la contrebasse dans plusieurs groupes. 

Son atelier fait environ 70m², l'eau du canal du midi se reflète sur les instruments qu'il chouchoute et qui lui sont confiés aussi bien par des amateurs que par des musiciens réputés de l'Orchestre national du Capitole par exemple. Pour fabriquer un violon il lui faut environ deux mois, et il les vend entre 5.000 et 30.000 euros.

Des concerts privés 

Pendant le confinement, Yves Descloux a organisé des mini concerts avec les musiciens de l'Orchestre national du Capitole, diffusés sur son site, et il compte bien organiser très prochainement des concerts ouverts au public, mais pour lesquels il faudra réserver et avec une jauge forcément réduite. 

Reportage sur la péniche du luthier toulousain

Yves Descloux et sa contrebasse
Yves Descloux et sa contrebasse © Radio France - Clémence Fulleda
L'atelier d'Yves Descloux
L'atelier d'Yves Descloux © Radio France - Clémence Fulleda
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu