Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Manceau fait de sa maison un labyrinthe d'Halloween ouvert gratuitement aux curieux

lundi 30 octobre 2017 à 18:34 Par Kevin Blondelle, France Bleu Maine

Cedric Lecoz, passionné par l'univers d'Halloween, propose en ce moment de visiter gratuitement sa maison... Devenue un labyrinthe de l'horreur. Il a mis sept mois à le réaliser en investissant 3.000 euros de ses économies. 1.600 curieux ont déjà passé sa porte.

Cedric Lecoz vous accueille dans sa maison pas franchement rassurante
Cedric Lecoz vous accueille dans sa maison pas franchement rassurante © Radio France - Kévin Blondelle

Le Mans, France

Des têtes de mort, des squelettes, des cris stridents et du (faux) sang partout : depuis quelques jours la maison de Cedric Lecoz n'a plus rien d'un nid douillet et paisible. Il a fait de sa cour et de son garage un labyrinthe de l'horreur pour célébrer Halloween, et propose aux courageux curieux de venir le visiter gratuitement.

EN PRATIQUE - 33 rue Charles Morancé au Mans, la visite est gratuite et c'est tous les jours de 14 heures à 21 heures jusqu'au 2 novembre.

Mieux vaut avoir le coeur accroché quand un clown glauque surgit du plafond - Radio France
Mieux vaut avoir le coeur accroché quand un clown glauque surgit du plafond © Radio France - Kévin Blondelle

Il faut dire que Cédric Lecoz est un passionné. "Je suis breton, Halloween à la base c'est celte, et je ne pouvais pas laisser cette fête disparaître." Il est vrai que les français semblent se lasser un peu de ce folklore ces dernières années mais selon lui l'engouement provoqué par les récents films d'horreur change la donne.

Il faut même se méfier des bébés qui surgissent de leur lit arme à la main. - Radio France
Il faut même se méfier des bébés qui surgissent de leur lit arme à la main. © Radio France - Kévin Blondelle

Cédric Lecoz a tout réalisé lui-même. Sept mois de travail et 3.000 euros investis, même si il y a beaucoup de récupération, comme un cercueil trouvé "dans un funérarium qui a fait faillite. C'était un cercueil de démonstration." Pour les curieux au coeur bien accroché, son labyrinthe restera ouvert jusqu'au 2 novembre, tous les jours de 14h à 19h. Et les enfants semblent particulièrement apprécier les lieux...