Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange

Un menhir authentifié à Châtillon sur Loire

-
Par , France Bleu Orléans

Il n'y a pas qu'en Bretagne qu'on trouve des menhirs !! Dans le Loiret, on en compte une trentaine, essentiellement sur le Gâtinais. Mais, tout récémment, un petit nouveau vient d'être authentifié à Châtillon sur Loire, dans le Giennois.

La face Sud du Menhir de Châtillon
La face Sud du Menhir de Châtillon © Radio France - Patricia Pourrez

Situé dans un champ, au lieu dit la Chavanière, à quelques kilomètres du bourg de Châtillon sur Loire,  ce menhir passait jusque là assez inaperçu. Mais, l'an dernier, 2 habitants de la commune décident d'alerter la Fédération Archéologique du Loiret. Ils sont intrigués par la taille de ce bloc de pierre et surtout sa composition : du grès et du silex mélangés. C'est ce qu'on trouve notamment en bord de Loire et qu'on appelle du poudingue.

Le menhir est situé au lieu dit Chavanière, après Châtillon, sur la route vers Beaulieu
Le menhir est situé au lieu dit Chavanière, après Châtillon, sur la route vers Beaulieu © Radio France - Patricia Pourrez

On a bien les preuves qu'il s'agit d'un menhir 

Archéologue amateur et passionné par la préhistoire, Marc Laroche vient sur le site une première fois en avril. "Vu la forme du bloc, j'ai tout de suite pensé qu'il pourrait s'agir d'un menhir. Mais, il fallait encore le prouver". Pour ça, une autorisation de procéder à des sondages a été demandée et obtenue auprès du Service Régional d'Archéologie. " On a donc fouillé autour du menhir les 6 et 7 août derniers, sur 40 cm de profondeur et là, on a eu les indices qu'on espérait". 

Le menhir a été transporté depuis les bords de Loire

Marc Laroche devant le menhir authentifié
Marc Laroche devant le menhir authentifié © Radio France - Patricia Pourrez

L'archéologue amateur et un de ses amis ont en effet découvert 2 pierres de calage au pied du menhir. " C'est ce qui était habituellement utilisé au Néolithique pour stabiliser les menhirs". Le menhir est aussi près d'une ancienne source d'eau et là encore, c'était souvent la fonction des menhirs : " servir d'indicateur pour un point d'eau ou une sépulture". Grâce à ces sondages, Marc Laroche a pu établir les mesures du menhir : environ 1 mètres 60 de haut et près de 5 tonnes. Vu sa composition géologique, il a sans doute été transporté depuis les  bords de Loire jusqu'à ce point de repère à Châtillon sur Loire. 

D'autres menhirs restent à découvrir sur l'axe ligérien 

Il y a un an, Marc Laroche a déjà authentifié et redressé un menhir à Ouzouer-sur-Loire. Pour lui, c'est une certitude, " il y a sans doute d'autres menhirs à découvrir sur l'axe ligérien". C'est une zone qui a été très peu prospectée par le passé, donc il peut y avoir encore de belles surprises". Aujourd'hui, il y a 5 menhirs authentifiés sur les bords de Loire : à Saint Firmin, Saint Gondon, Ouzouer-sur-Loire, Dammarie en Puisaye et le dernier en date à Châtillon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess