Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Nîmois vend une crèche sur leboncoin 30 ans après sa disparition de la basilique de Châteauneuf-sur-Cher

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu, France Bleu Berry

30 ans après sa disparition de la basilique de Châteauneuf-sur-Cher, au sud de Bourges, cette crèche est en vente sur Leboncoin. Le collectionneur nîmois la met en vente à 75.000 euros et refuse de baisser le prix alors que la commune et le recteur aimeraient l’acquérir.

Cette crèche date de 1887, elle est composée de 14 personnages en plâtre.
Cette crèche date de 1887, elle est composée de 14 personnages en plâtre. © Radio France - Mélodie Viallet

Ça aurait pu être la belle histoire de Noël, mais finalement, pas vraiment. Cette crèche de la basilique de Châteauneuf-sur-Cher, qui date de la fin du XIXe, refait donc surface sur Leboncoin, 30 ans après sa disparition. Un collectionneur nîmois, Claude Depienne, la met en vente pour la coquette somme de 75.000 euros. La commune voudrait la récupérer, mais à ce prix là, impossible, d'autant que les conditions de sa disparition à la fin des années 80, sont assez floues. 

Cette crèche date de la fin XIXéme. - Radio France
Cette crèche date de la fin XIXéme. © Radio France - Mélodie Viallet

J'ai acheté cette crèche de façon légale, hors de question que je la vende en dessous de 75.000 euros - Claude Depienne 

Claude Depienne, est un collectionneur nîmois, un vrai passionné qui parle de ses crèches avec beaucoup d'amour : "J'ai plus d'une dizaine de crèches" explique-t-il avant d'ajouter, "c'est une passion que nous avons depuis plus de 30 ans avec ma femme, nous ne sommes pas religieux, mais nous aimons la magie de Noël".

La crèche de la discorde

Claude Depienne a acquis la crèche de la basilique de Châteauneuf-sur-Cher en 1995 à Nîmes : "C'est un antiquaire qui me l'a vendue, j'ai une facture. Je suis dans les clous, je n'ai rien à me reprocher, c'est moi le seul et l'unique propriétaire". Alors quand le Père Hervé Benoit, l’actuel recteur de la basilique de Châteauneuf-sur-Cher a proposé 20.000 euros, Claude Depienne a refusé : "Ça n'est pas assez, elle vaut 75.000 euros, je ne suis pas prêt à baisser le prix, même si au fond j'aimerais beaucoup qu'elle retourne dans cette basilique". Claude Depienne, aujourd'hui, ne sait même plus s'il a toujours envie de vendre sa crèche. 

Les personnages de cette crèche sont peints avec une grande finesse.  - Radio France
Les personnages de cette crèche sont peints avec une grande finesse. © Radio France - Mélodie Viallet

Ce serait le prêtre de l'époque qui l'aurait vendue

Cette crèche appartenait à la commune de Châteauneuf-sur-Cher, depuis la séparation de l'Eglise et de l'Etat en 1905. Il semblerait que le recteur de la basilique, à la fin des années 80, ait vendu cette crèche à un antiquaire et cela, sans en référer au légitime propriétaire : la commune.

Le maire envisageait de porter plainte pour vol, mais c'est impossible aujourd'hui "car il y a prescription" explique William Pelletier, le maire de Saint-Florent sur Cher : " Je pense qu'il faut que tout cela s'arrête et que l'acheteur arrête de faire monter les enchères et qu'il comprenne que cette crèche fait partie de notre patrimoine". Si ça n'est pas le cas, le maire envisage d'aller jusqu'au tribunal administratif.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu