Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un Nordiste sillonne la métropole lilloise avec son vélo-pizzeria

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Imaginez un vélo surmonté d'un four à pizza. C'est l'invention un peu folle de Luc Beduchaud, un habitant de Faches-Thumesnil (Nord). En 2018, il a créé La Roue Libre, une pizzeria ambulante qui régale midi et soir les habitants de la métropole lilloise. Le tout de manière responsable et écologique.

Luc fabrique et vend ses pizzas un peu partout dans les environs de Lille grâce à son triporteur.
Luc fabrique et vend ses pizzas un peu partout dans les environs de Lille grâce à son triporteur. © Radio France - Hélène Fromenty

Lille, France

C'es l'histoire d'un pizzaïolo pas comme les autres. Luc Beduchaud vit à Faches-Thumesnil près de Lille et fait donc des pizzas. Mais il n'a pas de restaurant, pas de food-truck. Non, son truc à lui, c'est le vélo-pizza ! En 2018, il a fondé son entreprise, La Roue libre, et depuis il sillonne la métropole lilloise avec son triporteur et régale les gourmands midi et soir, presque tous les jours de la semaine. 

Mais ce jeune Nordiste n'a pas toujours été pizzaïolo. Avant, il était chimiste en CDI dans une entreprise et, un peu du jour au lendemain, il a tout plaqué. "J'ai voulu me consacrer à mes deux passions, explique-t-il. Et aussi sortir un peu, aller à la rencontre des gens." 

Avant chaque service, Luc commence par allumer son four à pizza, situé sur son vélo. - Radio France
Avant chaque service, Luc commence par allumer son four à pizza, situé sur son vélo. © Radio France - Hélène Fromenty

Luc suit d'abord une formation chez un pizzaïolo à Wasquehal. Puis il va en Allemagne s'acheter un triporteur à assistance électrique. Il investit ensuite dans un four italien à gaz et à bois qu'il fixe sur son vélo à trois roues. Précisons qu'il a tout financé lui même.

Après un an de préparatifs, en avril 2018, l'aventure de sa petite entreprise peut enfin commencer et les premières pizzas sortir du four. 

Pâte maison et légumes bio

En moyenne, Luc vend en moyenne 150 pizzas chaque semaine. "Je peux monter jusqu'à environ 120 en une journée, et c'est minimum 20, précise-t-il. En règle général, j'en fait une trentaine par service."

Chaque jour, notre pizzaïolo se poste à un endroit différent pour régaler les passants et travailleurs des environs : le mercredi midi à Euratechnologie ; le mercredi soir devant la salle des fêtes de Faches-Thumesnil ; le jeudi midi devant l'auberge de jeunesse de Lille ; le jeudi soir au marché de Lesquin ; le vendredi midi sur le parking du Leroy Merlin de Faches-Thumesnil. "Et le weekend, je fait des événements privés, des mariages..."

Quel que soit l'endroit, Luc arrive bien sûr sur son vélo. Un engin qui pèse quand même 300 kilos une fois chargé. Car en plus du four, il transporte aussi deux bonbonnes de gaz et tous ses ingrédients dans des glacières. 

Les pâtons pétris à la mains sont étalés en moins de deux minutes sur une plaque en marbre.  - Radio France
Les pâtons pétris à la mains sont étalés en moins de deux minutes sur une plaque en marbre. © Radio France - Hélène Fromenty

Dans ses bacs, il y a des légumes bio et de saison, acheté chez des producteurs ou dans des AMAP. Et des pâtons à pizza, à base de farine française, pétris à la main, chez lui dans son laboratoire. "Les légumes je les découpe le matin, et les pâtes je les prépare 3-4 jours  à l'avance."

Une fois toute sa matière première déballée, Luc allume son four. Il n'a plus qu'à étaler sa pâte sur une plaque de marbre, à garnir puis à enfourner pendant 3 minutes.

A chaque service, vous trouverez au menu trois pizzas : une margherita, une trois fromage, et une pizza plus locale en fonction des légumes du jour. Par exemple, une pizza du Nord avec des endives caramélisées, des oignons, de la crème et du maroilles. Comptez entre 7 et 10 euros la pizza. 

Ce midi-là, trois pizzas sont au menu de La Roue Libre. - Radio France
Ce midi-là, trois pizzas sont au menu de La Roue Libre. © Radio France - Hélène Fromenty

Simple et écologique

Pour Luc, les affaires marchent plutôt bien. "Bien sûr je ne gagne pas autant qu'avant mais j'arrive à vivre de mon activité". Pour alléger ses journées, il aimerait même embaucher quelqu'un. "Une personne qui pourrait m'aider à faire la découpe des ingrédients en amont par exemple."

On peut tout faire à vélo !

Et puis derrière, c'est aussi et surtout l'idée de promouvoir le vélo comme outils de travail. "On peut être infirmière à vélo, plombier à vélo, coiffeur à vélo... On peut tout faire à vélo ! Ce n'est pas que du "fun", c'est aussi beaucoup plus simple et plus écologique. On évite les bouchons, on ne pollue pas la planète, on est plus réactifs. Le vélo c'est l'alternative qui donne le sourire au gens. 

D'ailleurs notre pizzaïolo vient d'être élu président des Boites à Vélo, une fédération d'entrepreneurs et de commerçants à vélo à Lille. Il y a déjà une trentaine de membres : des personnes qui ont besoin du vélo pour leur travail, ou dont l'activité est directement liée au vélo. De quoi donner des idées aux amateurs de deux-roues !