Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un tremblement de terre de 5,1 sur l'échelle de Richter, pas de dégâts dans le Poitou

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Poitou

C'est un séisme de magnitude 5,1 sur l'échelle ouverte de Richter qui s'est produit ce vendredi matin dans le Poitou. Même si beaucoup de Poitevins témoignent d'un gros ressenti, pas de dégâts notables en Vienne ni en Deux-Sèvres. Aucune incidence non plus sur la centrale nucléaire de Civaux.

la carte
la carte - Source observatoire mondiale des seismes et secoussses sismiques

Poitiers, France

C'est un séisme  de magnitude 5,1 sur l'échelle ouverte de Richter qui s'est produit ce vendredi matin dans le Poitou. L'épicentre à une trentaine de kilomètres de Bressuire, entre le Nord Deux Sèvres et le Maine-et-Loire, a été ressenti  jusqu'en Bretagne. Un type de séisme qualifié de "peu courant sans être exceptionnel", selon l'observatoire des sciences de la Terre (Université de Strasbourg/CNRS).  

"Un séisme de cette magnitude est observé en moyenne "tous les 4-5 ans" en France métropolitaine ", d'après les spécialistes. 

Aucune conséquence pour la centrale de Civaux dans la Vienne

La secousse a été modérément ressentie jusqu'au abords de la Centrale Nucléaire de Civaux, dans la Vienne. Mais rien à craindre. La centrale dispose d'accéléromètres qui n'ont pas enregistré de vibrations sur le site. En cas de séisme ressenti, ces systèmes de mesure enverraient des alarmes aux opérateurs qui sont présents dans les salles de commande, des unités de commande. Ces opérateurs sont chargés de la surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et dans ces cas-là, ils auraient pris la décision d'arrêter les installations si nécessaire. 

"Concrètement, la centrale est conçue pour résister à un séisme deux fois plus important que le plus grave relevé en mille ans dans nos régions, et qui plus est, en positionnant l'épicentre juste sous les installations à Civaux", explique Karine Bardy, directrice sûreté sur le site. 

Pas de dégâts notables en Vienne et Deux-Sèvres

Les services de l'état pour leur part n'ont pas eu de remontées particulières en matière de conséquences. Pas de dégâts notables dans le Poitou. Même si une magnitude de 5 signifie que le séisme peut être ressenti dans un périmètre de 400 km. 

"A cette intensité, les vibrations et secousses peuvent occasionner de légères fissures sur les maisons", comme le souligne Christophe SIRAT, chargé des enquêtes macro-sismiques pour le bureau central sismologique français.

Le deuxième séisme dans le Poitou en une semaine

Le 13 juin déjà un mini tremblement de terre était ressenti dans le Nord du Poitou, dans la soirée. Cette fois-ci, c'est ce matin que dans le Poitou la terre a tremblé par deux fois. La première secousse a été ressentie vers 8h50 et la 2ème sur les coups de 9h. "La vitre de mon insert a tremblé, j'ai cru à un avion, la vaisselle a bougé dans mon vaisselier j'ai cru que c'était le passage d'un train", voilà ce qu'on nous rapporte. De son côté le Bureau Central sismologique français confirme le phénomène  autour de 4.8 sur l'échelle de Richter dont l'épicentre se situe du côté de Bressuire, à la limite entre les Deux-Sèvres et le Maine et Loire.

Choix de la station

France Bleu