Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un pigeon creusois gagne une course en volant à près de 110 km/h

-
Par , France Bleu Creuse

Un pigeon voyageur d'un élevage de La Souterraine a remporté une course de près de 250 km en volant à 108 km/h en moyenne. Une vitesse rarement atteinte par ces oiseaux.

Jean-Luc Sapelier, colombophile creusois, et quelques-uns de ses oiseaux.
Jean-Luc Sapelier, colombophile creusois, et quelques-uns de ses oiseaux. © Radio France - Adrien Serrière

La Souterraine, France

Ce pigeon-là pourrait battre un guépard à la course. Un pigeon voyageur de l'élevage de Jean-Luc Sapelier, à La Souterraine, a gagné une course devant 1 600 concurrents en reliant Angerville (Essonne) à La Souterraine avec une vitesse moyenne de 108 km/h. Habituellement, les pigeons voyageurs qui participent à ces compétitions volent plutôt à 75 km/h. "C'est très très émouvant de voir son pigeon arriver de très haut, de très loin et qu'il ait pu retrouver son colombier en partant à des centaines de kilomètres de là", relate Jean-Luc Sapelier.

Un fort vent a aidé l'oiseau à réaliser cet exploit mais il ne faut pas non plus négliger la préparation. "La santé, l'alimentation, l'entraînement... un colombophile doit maîtriser beaucoup d'éléments", explique Jean-Luc Sapelier, passionné depuis plus de quarante ans. 

Un mystérieux sens de l'orientation 

Les courses de pigeons voyageurs sont fréquentes en France. Une cinquantaine de creusois participent à ces compétitions ancestrales. Pour autant, les scientifiques sont toujours incapables de comprendre précisément ce qui permet aux pigeons voyageurs de retrouver instinctivement leur domicile. "Ce qu'on sait, c'est que _le magnétisme joue un rôle_. On pense aussi qu'ils se repèrent grâce aux odeurs", indique René Tixier, président de la Colombe guérétoise. 

Un pigeon de l'élevage de René Tixier - Radio France
Un pigeon de l'élevage de René Tixier © Radio France - Adrien Serrière
Des pigeons de l'élevage de Jean-Luc Sapelier.  - Radio France
Des pigeons de l'élevage de Jean-Luc Sapelier. © Radio France - Adrien Serrière