Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un postier de Saint-Gély stockait des centaines de lettres dans le coffre de sa voiture

lundi 27 août 2018 à 18:57 - Mis à jour le mardi 28 août 2018 à 9:28 Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault et France Bleu

Des centaines de lettres non distribuées ont été découvertes dans le coffre d'une voiture appartenant à un postier en intérim au centre de Saint-Gély-du- Fesc (Hérault). Cet homme a été interpellé et placé en détention après une rixe à Montpellier le 21 août.

La Poste a porté plainte pour détournement de plis postaux
La Poste a porté plainte pour détournement de plis postaux © Maxppp -

Saint-Gély-du-Fesc, Hérault, France

Si vous habitez Saint Gély-du-Fesc ou alentour, vous avez peut-être remarqué d'importants retards de courrier ces derniers temps. Il y a une explication. En l'occurrence, un postier intérimaire arrêté la semaine dernière, mardi 21 août, au petit matin après une rixe au drive du McDonald's du Grand M' à Montpellier. Cet homme de 23 ans a été jugé et condamné depuis à deux ans de prison ferme.  Il se trouve que dans son coffre, les enquêteurs ont découvert des centaines de lettres en souffrance.

Le pli le plus ancien a été tamponné le 8 août

307 plis exactement, que ce facteur a "omis" de distribuer et stocké dans sa voiture. Il était en contrat depuis trois semaines, chargé de tournées à Saint-Gély, Saint-Vincent-de-Barbérargues, Le Triadou et Prades-le-lez. Il a, semble-t-il, rapidement caché une partie des lettres qui lui étaient confiées. Les tampons les plus anciens indiquent la date du 8 août dernier. 

Un mot d'excuses à chaque destinataire lésé

Si vous étiez destinataire de l'une d'elles, normalement elle vous est arrivée au plus tard ce lundi car les enquêteurs les ont rendues à La Poste dès la semaine dernière. Elles ont été redistribuées avec un mot d'excuses et d'explication, évoquant "un détournement de plis postaux par un contractuel". 

La direction a également porté plainte et lancé une enquête interne pour vérifier que du courrier ne s'était pas perdu ailleurs, ce qui semble peu probable au vue de la durée du contrat. Mais si vous pensez avoir été victime de ce détournement, vous pouvez appeler le service réclamation de l'entreprise au 36-31.