Insolite

Un Provençal meilleur dresseur de Pokémon d'Europe : il les a tous attrapés !

Par Rosalie Lafarge, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 3 août 2016 à 9:09

Le nouveau jeu qui fait fureur : Pokemon Go !
Le nouveau jeu qui fait fureur : Pokemon Go ! © Maxppp - Horst Ossinger

Cet homme va vous rendre jaloux, vous, joueurs accro à Pokémon Go ! Kevin Bernat, un habitant de Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), a capturé toutes les créatures disponibles du jeu.

Il a mis moins d'un mois pour attraper les 145 petits monstres virtuels disponibles dans le jeu Pokémon Go.

Kevin Bernat, 28 ans, s'est livré à une lutte acharnée pour devenir le meilleur dresseur d'Europe, puisqu'il est le seul, pour l'instant, à avoir atteint cet objectif. Et il en est fier :

"Mon côté enfant est très fier d'avoir fait ça, mon côté adulte prend un peu de recul, mais quand même, ça fait toujours plaisir !"

Les Pokémon, il les a chassés principalement autour de chez lui, à Châteauneuf-les-Martigues. "C'est de l'acharnement, raconte cet agent municipal de Marignane.J'ai passé pas mal de nuits blanches à cause ce ça, mais c'était un plaisir. On partait avec des amis vers 21h, parfois à pieds, parfois à vélo, on vagabondait toute la nuit dans le centre-ville et les alentours".

Nuits blanches autour de l'étang de Berre et jusqu'à Carcassonne

Ses plus belles prises, il les a réalisées à Châteauneuf-les-Martigues : "Du côté de la plage du Jaï, mais surtout à la déchetterie". La déchetterie où il n'a pas croisé que des Pokémon : "On a aussi croisé la police, se souvient Kevin Bernat, la police qui se posait des questions parce qu'on passait devant les maison et qu'on regardait, alors les policiers pensaient à des cambriolages."

Pas de cambriolage, mais une véritable chasse au Pokémon, qui a emmené Kevin Bernat jusqu'à Carcassonne, à quelque 300 kilomètres de chez lui. "J'y ai passé trois jours, c'était un régal".

Des œufs des Pokémon exotiques

Mais le jeune homme a aussi attrapé des Pokemon qu'on ne trouve que beaucoup plus loin, du côté de l'Asie ou de l'Australie. "En fait on peut capturer des œufs, détaille Kevin Bernat. Il faut les faire éclore et à l'intérieur, on a des Pokémon qui n'apparaissent que dans certaines régions ou certains pays." Ce sont donc ces œufs et des incubateurs qui lui ont permis ces belles prises.

"Maintenant que c'est fait, je vais pouvoir me reposer un peu."

D'ailleurs il insiste : "C'est très important les œufs dans le jeu ! Il en faut un maximum et ensuite il faut marcher, marcher, marcher et faire du vélo pour les faire éclore". C'est une question de kilomètres.

Alors "addict" Kevin Bernat ? "Certainement, concède le champion de Pokémon Go. Comme beaucoup de gens je pense, mais l'avantage, c'est que j'ai fini, et du coup je vais pouvoir me reposer un peu maintenant !"

L'interview intégrale de Kévin Bernat sur France Bleu Provence :

Kevin Bernat, "champion d'Europe" de Pokemon Go, invité de France Bleu Provence