Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un python royal capturé à Saint-Agnant-de-Versillat

-
Par , , France Bleu Creuse, France Bleu

Les gendarmes et les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont capturé mardi un python royal échappé de son vivarium, sur la commune de Saint-Agnant-de-Versillat. Le reptile s'était échappé de son vivarium. Il a été remis à sa propriétaire.

C'est le maire de Saint-Agnant-de-Varsillat qui a récupéré le python fugueur
C'est le maire de Saint-Agnant-de-Varsillat qui a récupéré le python fugueur - Pierre Decoursier

Saint-Agnant-de-Versillat, France

C'est une opération étonnante qui a mobilisé nos gendarmes mardi 9 juillet, au soir ! Un python royal, d'environ 1 mètre 40 de long, s'est échappé de son vivarium, situé à Saint-Agnant-de-Versillat. Sa propriétaire a donné l'alerte et appelé les gendarmes pour signaler son évasion. 

Un serpent non venimeux

Les gendarmes, le maire et les employés communaux ont très vite retrouvé le serpent, en train de prendre le soleil au pied d'un mur. Ils ont pu capturer l'animal en douceur et le remettre dans son vivarium. C'est un serpent non venimeux et sans danger pour l'homme. 

C'est un employé qui a localisé le serpent et c'est le maire lui-même, Pierre Decoursier, qui l'a attrapé. Ecoutez-le raconter la traque : 

Un employé communal et le maire ont remis la main sur le python royal

Pas besoin de déclaration pour posséder ce serpent

La détention de cet animal est parfaitement légale. On peut en posséder un sans même le déclarer auprès des autorités. Il faut juste posséder un certificat de cession pour s'assurer que ce reptile n'est pas issu du braconnage.

Quand à l'employé municipal à l’œil perçant, il sera bientôt nommé "Limier en chef à la recherche des pythons royaux" assure Pierre Decoursier. 

Pierre Decoursier et l'animal - Aucun(e)
Pierre Decoursier et l'animal -