Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un sarcophage du VIIe siècle découvert à Cahors

Un sarcophage du VIIe siècle, l'époque mérovingienne, a été découvert à Cahors. "Découverte inédite" explique le Département du Lot. A l'intérieur, le squelette d'une femme a été retrouvé.

Le sarcophage retrouvé à Cahors.
Le sarcophage retrouvé à Cahors. - Département du Lot.

Cahors, France

Un sarcophage mérovingien a été découvert à Cahors, sous le parvis du Conseil Départemental du Lot au nord de la ville, près du futur cinéma de la ville, lors de fouilles programmées. "Une découverte inédite", précise le Département.

Une découverte juste sous le parvis du Conseil Départemental

Le sarcophage a été découvert au printemps dernier. "Pour la connaissance du passé du Lot et de Cahors, c’est une découverte importante : la période mérovingienne est mal connue".   

Cette découverte est exceptionnelle car le sarcophage a été retrouvé dans un ensemble de strates de sols, d'ossements, de céramiques. Cette époque, celle du roi Dagobert, est mystérieuse à Cahors et à l'échelle européenne, même. On pourrait croire que ce sont des sols romains, mais ce sont des mérovingiens avec 200 ans de plus. — Laurent Guyard, responsable de la cellule archéologique du Département

L’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) et le service régional d’archéologie d’Occitanie ont été mobilisés pour les fouilles dans la foulée. Celles-ci ont débuté le 22 juillet dernier. Le sarcophage a été dégagé, de nombreux vestiges mérovingiens ont été recueillis. 

Mardi 13 août, les spécialistes de l’INRAP ont procédé à une fouille de l’intérieur de la sépulture. La femme était âgée et avait des problèmes de santé et d’arthrose. Une datation sera faite au radio carbone pour dater la sépulture. Il ne s'agissait pas forcément d'une femme issue de la noblesse mais en tous cas de quelqu'un qui a fait l'objet d'un culte, d'une vénération pendant des siècles.

Les sépultures en sarcophage étaient très rares à l'époque. D'habitude ce sont des coffres de bois ou de tuile. Là, pour la première fois, le sarcophage est scellé avec une bande de mortier qui a assuré l'étanchéité de la sépulture et la conservation des restes. — Jean-Luc Boudartchouk, directeur adjoint INRAP Midi Pyrénées.

Le sarcophage ira au musée de la ville

Le sarcophage va ensuite rejoindre les collections du musée Henri-Martin à Cahors suite à un accord entre le Département et la Ville de Cahors. Des études seront poursuivies en laboratoire par l’INRAP. Les chantiers en cours autour du Conseil Départemental du Lot ne seront pas du tout impactés.