Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ce n'est pas Kitzbühel ou l'Alpes d'Huez, mais il y a un simulateur de ski sur l'aire Sarthe-Sargé-Le Mans Sud

-
Par , France Bleu Maine

Au lieu de sautiller pour vous dégourdir les jambes, vous pouvez vous élancer sur une piste de slalom de ski alpin. C'est sur l'aire d'autoroute Sarthe-Sargé-Le Mans Sud, sur l'A11, en direction de Paris, jusqu'à 14h30 ce samedi 22 février.

Un jeune homme s'essaie au slalom olympique sur le simulateur de ski alpin mis en palce par Vinci Autoroutes, sous l’œil attentif de l'animateur.
Un jeune homme s'essaie au slalom olympique sur le simulateur de ski alpin mis en palce par Vinci Autoroutes, sous l’œil attentif de l'animateur. © Radio France - Clémentine Sabrié

Sans les montagnes, ni la neige, il est quand-même possible de dévaler les pistes à Sargé-lès-le-Mans. Plus précisément sur l'aire Sarthe-Sargé-Le Mans Sud, sur l'A11, dans la direction de Paris. Vinci Autoroutes, le gestionnaire, propose aux usagers de l'axe de tester un simulateur de ski depuis vendredi 21 février. Un dispositif spécial en ce week-end de chassé-croisé, de quoi faire patienter les skieurs sarthois qui descendent dans les Alpes. Le simulateur sera accessible jusqu'à 14h30 ce samedi 22 février.

Une machine de pro

Camille, 23 ans, grimpe sur une plateforme qui va de gauche à droite pour imiter le mouvement des skis lors d'un slalom. Avec sa mère, Catherine, elle fait une pause sur l'aire de Sargé-les-le-Mans, pile au milieu de son trajet de la Bretagne à Paris. Le choix de cette aire d'autoroute est stratégique, selon Lionel Rottiers, assistant de communication chez Vinci Autoroutes. "On est deux heures en voiture avant de faire la pause et là on est à deux heures de Paris", précise-t-il. Un endroit idéal pour toucher un maximum de vacanciers.

"Il faut pousser !" s'exclame Camille en plein effort. "C'est un ressort dedans et ça pousse vers l'autre côté. C'est pour ça que quand ça va vite, j'ai du mal à partir dans l'autre sens parce que ça me repousse", explique la jeune femme essoufflée.

Dès que quelqu'un vient tester, Quentin Oger l'encourage. Il s'occupe de l'animation autour du simulateur. Selon lui, cette machine est utilisée par des skieurs professionnels en cas d'intempéries qui empêchent les sorties en montagne. "C'est très pratique pour les entraîneurs parce qu'ils peuvent vérifier les statistiques et modifier tout un tas de paramètre", détaille Quentin Oger. Pas sûr que les conducteurs et les passagers aient un niveau olympique, mais ça leur permet de se dégourdir les jambes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu