Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Un squelette de 2300 ans découvert lors de travaux à Bourg-Saint-Maurice

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un archéologue savoyard a découvert la semaine dernière à Bourg-Saint-Maurice un squelette vieux de 2.300 ans. Il était enfoui sur le site du Chatelard, 3 mètres sous la terre. La trouvaille a été faite durant des travaux.

Le squelette datant de 350 avant J-C, découvert sur le site du Chatelard
Le squelette datant de 350 avant J-C, découvert sur le site du Chatelard - Clément Mani / CDP Savoie

Il était enfoui trois mètres sous terre, dans une sépulture de 2,50 mètres de longueur. Un squelette datant de 350 avant J-C a été découvert lors de travaux la semaine dernière sur le site du Chatelard, à Bourg-Saint-Maurice, en Savoie. L'archéologue Pierre-Jérôme Rey en est à l'origine. 

Contacté par l'une de ses connaissances, lui annonçant qu'il va construire une maison, ce collaborateur de l'Université Savoie Mont-Blanc est venu sur place afin d'effectuer quelques fouilles avant que ne coule le béton. Le Chatelard est un site bien connu de cet archéologue. Il explique que c'est le site le plus anciennement occupé de toute la Tarentaise, habité et aussi utilisé comme cimetière depuis 6.600 ans. 

Le lieu de la découverte du squelette, sur le site du Chatelard à Bourg-Saint-Maurice
Le lieu de la découverte du squelette, sur le site du Chatelard à Bourg-Saint-Maurice - Clément Mani / CDP Savoie
Le lieu de la découverte de la sépulture, à presque 3 m de profondeur
Le lieu de la découverte de la sépulture, à presque 3 m de profondeur - Clément Mani / CDP Savoie

Alors que les engins de chantier font leur travail, Pierre-Jérôme Rey découvre alors la tombe. Elle date du deuxième Âge du fer. "On peut être aussi précis car il y avait dans la sépulture un type d'épingle de vêtement que l'on appelle une fibule, dont les formes évoluent très rapidement et sont relativement bien connues."

La fibule en bronze vue du dessus et de côté, découverte dans la sépulture.
La fibule en bronze vue du dessus et de côté, découverte dans la sépulture. - P.-J. Rey / Laboratoire Edytem

Dans la sépulture, "l'individu est allongé sur le dos, un bras croisé sur le nombril et puis l'autre le long du corps avec la main sur la hanche. Il y a un trou dans le crane causé par la pelle mécanique, quand elle dégageait le sommet du comblement. Le squelette mesure 1,80 mètre. En revanche, le sexe "n'est pas encore identifiable.  Il nécessite des mesures assez fines sur le bassin. Le problème c'est qu'il a l'air bien conservé sur les photos sauf que les os sont très fragmentés, ils se sont donc un peu brisés lorsque l'on les a prélevés. 

Le squelette découvert 300 mètres sous terre
Le squelette découvert 300 mètres sous terre - P.-J. Rey / Laboratoire Edytem
Les pierres qui recouvraient la sépulture
Les pierres qui recouvraient la sépulture - P.-J. Rey / Laboratoire Edytem

Sur le lieu des travaux à Bourg-Saint-Maurice, l'archéologue a également découvert des fragments d'os d'animaux, de céramiques ou encore deux silex taillés. Le squelette est actuellement au dépôt de fouille départemental de Chambéry, où il va être étudié durant plusieurs années. "On peut essayer de savoir quel âge cet individu avait exactement, s'il souffrait des pathologies qui marquent des ossements. On peut également comparer le rite funéraire." Après les études, le squelette sera ensuite exposé soit à l'espace archéologique d'Aime soit au Musée savoisien à Chambéry.

Fragments de poterie datés de la fin du Néolithique
Fragments de poterie datés de la fin du Néolithique - P.-J. Rey / Laboratoire Edytem
Choix de la station

À venir dansDanssecondess