Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un squelette de l'âge du bronze découvert à Plougonvelin près de Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est la plus grande nécropole de l'âge du bronze en Bretagne qui a été découverte ces derniers jours sur une colline de Plougonvelin (Finistère), à l'ouest de Brest. Les archéologues ont mis au jour une cinquantaine de sépultures et surtout un squelette datant d'environ 1 800 ans avant notre ère.

Stéphane Blanchet et Rozenn Colleter de l'Inrap, contemplent la sépulture où un squelette a été mis au jour.
Stéphane Blanchet et Rozenn Colleter de l'Inrap, contemplent la sépulture où un squelette a été mis au jour. © Radio France - Nicolas Olivier

Il n'a pas bougé depuis quelque 3 800 ans. Un squelette en position fœtale a été découvert mardi 17 novembre dans un coffre en pierre sur un chantier de fouilles préventives à Plougonvelin (Finistère). 

Avoir des réponses

"Il est chouette !", s'exclame Rozenn Colleter. L'archéo-anthropologue est venue spécialement de Rennes ce jeudi pour admirer le tombeau particulièrement bien conservé : "C'est la première fois que je vais fouiller une sépulture de l'âge du bronze. On en trouve, mais très peu de squelettes. Là, on voit les jambes, fémurs et tibias. On va essayer de voir si on trouve le bassin pour déterminer le sexe du sujet, l'âge du décès. On va pouvoir faire des études plus fines en laboratoires, savoir ce qu'il a mangé, où il a vécu... C'est génial parce qu'on va avoir des réponses en fait."

Les ossements seront analysés en laboratoire.
Les ossements seront analysés en laboratoire. © Radio France - Nicolas Olivier

Ce défunt n'était pas seul : autour de lui, les archéologues de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ont mis au jour pas moins d'une cinquantaine de sépultures, grandes, petites, en bois, en pierre, en parements... Toute vides. Les chercheurs savaient déjà que le plateau de Bertheaume était une ancienne nécropole, puisque des tombeaux avaient été découverts à trois reprises au 20e siècle (en 1958, 1970 et 1998). Mais de là à y trouver le plus important cimetière de l'âge du bronze en Bretagne... 

ECOUTEZ Stéphane Blanchet, responsable de recherches archéologiques à l'Inrap

En Bretagne, avec l'acidité de la terre, les squelettes se conservent très mal. On en connaît une centaine découverts depuis le 19e siècle. Mais sur une période récente, ça reste relativement rare.

Deux maisons seront bientôt construites sur cette parcelle de 1 800 mètres carrés. Les cinq archéologues ont encore trois semaines pour boucler leur chantier : terminer les fouilles, tout photographier et cartographier le site en 3D. Les coffres les mieux conservés seront démontés. La commune de Plougonvelin souhaite les exposer au public au fort de Bertheaume.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess