Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

PHOTOS - Un câble tout neuf pour le téléphérique de l'Aiguille du Midi

mardi 28 novembre 2017 à 17:35 France Bleu Pays de Savoie

Spectaculaire chantier en ce moment à 3.777 mètres d'altitude, un câble tout neuf de 42 tonnes et de six kilomètres de long a été hissé vers le sommet de l'Aiguille du Midi.

L'Aiguille !
L'Aiguille ! © Maxppp - Christian Hager/picture alliance

Massif du Mont-Blanc, Haute-Savoie, France

L'opération n'a lieu que tous les quinze ans. Cet investissement de 400.000 euros était nécessaire pour la Compagnie du Mont Blanc (gestionnaire du téléphérique), en raison de signes d'usure constatés sur le câble qui relie le Plan de l'Aiguille à l'Aiguille, le second tronçon à avoir été mis en service en 1955.

1.470 mètres de dénivelé, près de 900.000 visiteurs par an... le téléphérique qui grimpe quasiment jusqu'au sommet est un incontournable du tourisme alpin, et donc un enjeu majeur.

C'est une opération exceptionnelle. Le déroulage est très tendu car ici nous n'avons pas de pylônes pour nous aider. Le risque est de coincer le câble sur la face nord, de l'abîmer - Emerick Desvaux responsable technique de la Compagnie du Mont Blanc

Changement de câble - Aucun(e)
Changement de câble - Emerick Desvaux Compagnie du Mont Blanc

Le câble neuf de 4 centimètres de diamètres est fabriqué en Suisse par la société Fatzer qui a bien sûr participé à sa mise en place. Il débarque en un seul morceau, et quel morceau ! Il pèse 42 tonnes.

Ne pas perdre le fil

Il a fallu plus de deux mois de travaux pour dérouler la bobine autour duquel le nouveau filin était enroulé tel un roudoudou géant. Un câble plus petit - une câblette - a été accroché au nouveau câble pour le hisser très lentement, à l'aide de treuils, un peu comme à la pêche au moulinet. La seule montée a pris trois semaines.

Une succession de treuils - Aucun(e)
Une succession de treuils - Emerick Desvaux Compagnie du Mont Blanc

Il n'y avait pas que le fil qui était tendu. Il a fallu créer des points d'appui dans la forêt et faire en sorte que le câble ne se coince pas au beau milieu de la face nord. Durant trois jours, une tempête a donné des sueurs glaciales aux techniciens. Des vents de 100 à 140 km/h ont fait craindre le pire. Du gel s'est formé sur le câble. Heureusement, la météo est redevenue plus clémente.

Raccrocher les fils

Une fois arrivé au sommet, le nouveau câble doit être relié à l'autre partie du téléphérique. Débute à la main une sorte de tricot sur 48 mètres où l'on entortille les deux câbles. Les marins connaissent bien la technique de l'épissure. Le jonction a été radiographiée et le résultat est là : impeccable... c'est le cas de le dire.

Du gel sur les câbles - Aucun(e)
Du gel sur les câbles - Emerick Desvaux Compagnie du Mont Blanc

Autre suspens : le câble allait-il mesurer la bonne longueur ? Trop long... l'angle de la montée aurait été trop dur. Trop petit... les tensions auraient été trop fortes. Bilan : les 6 , 2 kilomètres sont parfaitement calibrés. Ouf !

Les travaux sont terminés depuis jeudi dernier. Durant 50 heures, le téléphérique a tourné à vide. A présent, vient le test grandeur nature avec les deux cabines jusqu'à la réouverture prévue le 16 décembre.

Tirer le câble sans qu'il ne se coince dans la montagne - Aucun(e)
Tirer le câble sans qu'il ne se coince dans la montagne - Emerick Desvaux Compagnie du Mont Blanc