Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

EN IMAGES - Un trésor exceptionnel découvert à Vareilles dans la Creuse

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

14.000 pièces d’argent et de cuivre datant, pour les moins anciennes, du début XIIIe ont été découvertes lors de travaux au lieu dit Montlebeau à Vareilles dans la Creuse. Un trésor à la valeur inestimable tant le nombre de pièces est important.

Roger Mutel, garde toujours sur lui un des 14 000 deniers qu'il a découvert.
Roger Mutel, garde toujours sur lui un des 14 000 deniers qu'il a découvert. © Radio France - Lila Lefebvre

Vareilles, Creuse, France

C'est une découverte qui a été tenue secrète pendant cinq ans. En 2014, à l’occasion de travaux sur une ferme de Vareilles, un trésor enfoui sous terre depuis près de huit siècles est déterré. Au total, 14.000 deniers en billon, un alliage d’argent et de bronze, frappés pour les plus récents au début du XIIIe siècle. Il est rarissime de trouver un trésor aussi conséquent. 

Roger Mutel a découvert le trésor en 2014 alors qu'il réalisait des travaux à la pelleteuse dans une ferme de Vareilles.  - Radio France
Roger Mutel a découvert le trésor en 2014 alors qu'il réalisait des travaux à la pelleteuse dans une ferme de Vareilles. © Radio France - Roger Mutel

Un boule de la taille d'un ballon de basket

Celui qui découvre un trésor gagne le titre prestigieux d’"inventeur," Roger Mutel, ouvrier des travaux publics à la retraite l’a acquis à coup de pelleteuse. "J’aidais une amie à remblayer un terrain pour agrandir sa ferme à Montlebeau quand j’ai vu une grosse boule métallique au milieu des pierres, je me suis dit : tiens, mais qu’est-ce que c’est que ça ?" 

Roger Mutel descend de sa pelleteuse et attrape la boule. Couverte de crasse, elle fait la taille d’un ballon de basket. Pour y voir plus clair, Roger, qui est aussi chasseur, décide de la tremper dans un seau d’huile à fusil. 

Roger Mutel, l'"inventeur" du trésor. - Radio France
Roger Mutel, l'"inventeur" du trésor. © Radio France - Lila Lefebvre

Cinq années pour étudier ce trésor

Au fil des semaines le métal se délite et laisse apparaître "des petits disques très abîmés". Roger contacte donc des amis bien informés qui confirment son intuition "ce sont des pièces ! Des pièces très anciennes, peut-être vieilles de plusieurs siècles". 

Roger et l’amie chez qui il faisait des travaux sont désormais propriétaires d’un trésor. Comme la loi l’exige, ils signalent la découverte au service archéologie de la Direction régionale des affaires culturelles de Limoges. 

Quelques unes des 14 000 pièces du trésor de Vareilles.  - Radio France
Quelques unes des 14 000 pièces du trésor de Vareilles. © Radio France - Lila Lefebvre

"C’était la première fois que je voyais un trésor si important, 14.000 pièces vous vous rendez compte !" - Dominique Dussot, numismate à la Drac de Limoges

Dominique Dussot, numismate pour la Drac de Limoges, est envoyé sur place, "je suis parti chercher le trésor, et l’ai ramené baignant dans son seau dans ma voiture de service," se souvient l’archéologue, "C’était la première fois que je voyais un trésor si important, 14.000 pièces vous vous rendez compte !" Le numismate dispose de cinq années pour étudier ce trésor, ce qui nous amène à la communication de cette découverte en 2019. 

Des pièces qui viennent de plusieurs villes de France

Après six mois de nettoyage, les pièces révèlent leur secret. Les plus récentes datent du début du XIIIe siècle, bon nombre ont été frappées par Richard Cœur de Lion à Poitiers. "Mais le plus intéressant et que certaines proviennent de beaucoup plus loin !". 

De Nantes à Provins dans le nord, de Bordeaux au Puy-en-Velay, les pièces témoignent de la mobilité de leur propriétaire. "Il est rare de trouver des trésors avec des pièces venant d’aussi loin," s’enthousiasme Dominique Dussot, "dans ces villes avaient lieu de grandes foires, leur propriétaire était sans doute un riche marchand." 

Denier datant du XIIIè siècle - Radio France
Denier datant du XIIIè siècle © Radio France - Lila Lefebvre

"Il est très difficile d’évaluer son prix" - Dominique Dussot

"Reste à savoir pourquoi il les a cachées, poursuit Dominique Dussot. Mon hypothèse principale est l’augmentation très importante de l’impôt à cette période, le marchand aurait pu vouloir échapper aux prélèvements." 

Après plusieurs années d’étude, Dominique Dussot a maintenant rendu le trésor à ses propriétaires. Ces derniers aimeraient le vendre, avec une difficulté de taille "il est très difficile d’évaluer son prix," explique le numismate, "certaines pièces sont estimées à 100 euros, mais il n’y a que 5.000 collectionneurs de pièces médiévales en France, si vous mettez 14.000 pièces sur le marché vous risquer de faire chuter les prix. La valeur de la monnaie pourrait être divisée par 100."

Dominique Dussot archéologue et numismate à la DRAC de Limoges.  - Radio France
Dominique Dussot archéologue et numismate à la DRAC de Limoges. © Radio France - Lila Lefebvre

Une partie du trésor sera présentée ce samedi à 15h à l'hôtel de ville de Guéret, dans le cadre d'une séance de la Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse. 

Choix de la station

France Bleu