Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Un vélo drômois, le plus cher au monde, star du festival de Cannes

mardi 8 mai 2018 à 5:28 Par Emmanuel Champale, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Ce vélo crée par United Cruiser à la Roche-de-Glun est incrusté d'or, de diamants et de saphirs. Présenté dans le hall de l'hôtel Martinez, sa valeur est estimée entre 750.000 et un million d'euros !

Le "M" crée par United Cruiser dans sa vitrine hautement sécurisé de l'hôtel Martinez
Le "M" crée par United Cruiser dans sa vitrine hautement sécurisé de l'hôtel Martinez - Renaud Poutot/United Cruiser

Ce sera incontestablement une des curiosités du 71 ème festival de Cannes qui ouvre ses portes mardi soir :  un vélo plus cher qu'une Rolls-Royce, imaginé et crée par le PDG de la marque United Cruiser à la Roche-de-Glun. 

Renaud Poutot, aidé par un ami joaillier de la Drôme, voulait présenter une pièce unique pour célébrer les 10 ans de partenariat de sa société avec le prestigieux hôtel Martinez sur la Croisette.

Il a donc crée le vélo le plus cher au monde. Les chiffres font tourner la tête : le cadre est garni de 507 diamants , 95 saphirs, et un demi kilo d'or. Renaud Poutot refuse de donner le prix de ce bijou mais il serait estimé entre 750.000 et un million d'euros.

Or blanc, saphirs, diamants fixés sur le cadre du "M" - Aucun(e)
Or blanc, saphirs, diamants fixés sur le cadre du "M" - Renaud Poutot/United Cruiser

Le vélo est arrivé à Cannes en tout discrétion et en pièces détachées dans plusieurs convois, il a été monté sur place. Baptisé "M" comme l'hôtel Martinez, il est présenté désormais dans le hall de l'établissement sous une vitrine hautement sécurisée. Il restera là durant toute la durée du festival. 

Renaud Poutot rêve qu'un mécène , amateur de vélo (et forcément très riche !), l'achète pour l'offrir ensuite à la vente de charité organisée au dîner de gala de l'Amfar chaque année pendant le festival de Cannes au profit de la lutte contre le sida.

Le "M" préfigure la série spéciale qui sera mise à disposition pour les clients de l'hôtel et qui seront en vente, à un prix plus raisonnable, sans l'habillage de diamants et de saphirs.