Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une Bauloise lègue 4,5 millions d'euros à un village de la Nièvre

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

L'année débute bien pour la commune de Mesves-sur-Loire, qui compte 700 habitants, dans la Nièvre (58). Une généreuse donatrice décédée à la Baule (44) vient de lui léguer 4,5 millions d'euros. C'est une révélation de nos confrères du journal du Centre.

La commune de Mesves-sur-Loire hérite de trois millions d'euros en numéraire, le reste en assurance-vie.
La commune de Mesves-sur-Loire hérite de trois millions d'euros en numéraire, le reste en assurance-vie. © Maxppp -

Nantes, France

Le maire de Mesves-sur-Loire (58) n'en croit pas ses yeux. Quand il ouvre le courrier envoyé par un notaire de la Baule (44), il croit d'abord à une blague. Mais non. Une ancienne habitante du village lègue à la commune trois millions d'euros en numéraire, le reste en assurance-vie, confirmait l'AFP ce jeudi. C'est plus de quatre fois le budget annuel géré par la mairie. 

La donatrice de 94 ans est décédée sans héritier. Elle ne laisse aucune directive pour l'utilisation de cet argent. Avec cette manne inattendue, le maire envisage d'offrir au village un système d'assainissement, il pense aussi refaire les toitures de l'église, de la mairie et des bâtiments communaux et souhaite également construire une salle polyvalente. Elle portera le nom de la donatrice : Simone Daignas. A moins que son nom ne soit donné à une rue. 

L'édile n'est pas au bout de ses surprises. Le mois prochain, en février, il se rendra à la Baule pour ouvrir le coffre-fort de la défunte, lui aussi légué à la commune de Mesves-sur-Loire. Il se trouve dans une banque. Son contenu est inconnu.