Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

VIDÉO - La campagne de piégeage des ragondins a démarré en Petite Camargue gardoise

jeudi 29 novembre 2018 à 19:16 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

La campagne de piégeage des ragondins a démarré en Petite Camargue gardoise. Elle va durer pendant six mois pour réguler la population de ces animaux qui causent de gros dégâts dans les digues et les roubines. On estime leur nombre à 20 000.

Yannick Bouterin , l'un des piégeurs
Yannick Bouterin , l'un des piégeurs © Radio France - Sylvie Duchesne

Gallician, Vauvert, France

Les marais de Petite Camargue sont menacés par les ragondins. Après avoir été introduits en France pour leur fourrure à la fin du XIXe siècle, ces animaux originaires d'Amérique du Sud ont été relâchés dans la nature par les éleveurs quand la demande de peaux a baissé. Depuis, ils pullulent. Un ragondin peut en effet avoir trois portées par an, à raison de cinq à huit petits. Dans les marais de Gallician et de Franquevaux, on estime leur nombre à 20.000. Ils créent de gros dégâts dans les digues en y creusant leurs terriers. Pour réguler leur population, des campagnes de piégeage ont été mises en place. Elles durent en moyenne six mois. 

"C'est un herbivore, il mange les roseaux. Les racines, les feuilles. Il est capable de manger 100 mètres linéaires en une nuit. Surtout, il détruit les digues."

Jacky Pascal, conseiller municipal de Vauvert en charge du hameau de Gallician

Près de 2.000 ragondins capturés chaque année

Sur la commune de Vauvert, deux agents sont en charge de ce piégeage. Le reste de l'année, ils sont chargés de la gestion des niveaux d'eau et de l'entretien de ces marais. Les pièges sont posés sur le passage des ragondins. Des pièges qui les tuent instantanément. Les ragondins morts sont rapportés en barque à Gallician où ils sont stockés dans une chambre froide. Ils partent ensuite pour l’équarrissage. 

Reportage à bord de la barque des piègeurs

Pollution et montée du niveau de la mer fragilisent aussi les marais

En moyenne, ce sont entre 1.800 et 2.000 ragondins qui sont capturés chaque année. Soit 10% de la population totale. À cause d'eux, les roselières disparaissent. Mais les animaux ne sont pas les seuls responsables de leur appauvrissement. Il est aussi lié à la circulation de l'eau. 

C'est la communauté de communes de Petite Camargue qui a désormais en charge la gestion de ces zones humides. Des études vont être menées avec un hydraulicien pour tenter de trouver des solutions qui satisfassent tous les usagers des marais.  Il faudra certainement utiliser des pompes pour faire entrer et sortir l'eau.

Dans les marais de Gallician - Radio France
Dans les marais de Gallician © Radio France - Sylvie Duchesne
Les roseaux disparaissent - Radio France
Les roseaux disparaissent © Radio France - Sylvie Duchesne
Yannick Bouterin et Thibaut Pascal, les deux piégeurs - Radio France
Yannick Bouterin et Thibaut Pascal, les deux piégeurs © Radio France - Sylvie Duchesne
Un ragondin - Radio France
Un ragondin © Radio France - Sylvie Duchesne