Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Insolite

Une drôle de campagne contre les crottes de chien dans les rues de Montmorillon

dimanche 30 septembre 2018 à 9:15 Par Victoria Koussa, France Bleu Poitou et France Bleu

Ras-le-bol des "serial krotteur" qui souillent squares et trottoirs avec leurs excréments ? La ville de la Vienne ose donc une campagne de sensibilisation décalée avant de sanctionner les propriétaires négligents.

Ce drôle d'avis de recherche est une campagne de sensibilisation venue de Normandie
Ce drôle d'avis de recherche est une campagne de sensibilisation venue de Normandie © Radio France - Victoria Koussa

Montmorillon, France

Avant l'amende, l'humour. Depuis cet été, plusieurs "avis de recherche" sont placardés dans les rues de Montmorillon pour mettre la main sur "les propriétaires des serial krotteur", tels que Dédé la Souillure ou Kiki Belgueule. Une façon pour la municipalité de faire passer un message aux propriétaires qui, par négligence ou mauvaise volonté, ne ramassent pas les crottes laissées par leurs chiens, avant la mise en place d'une amende de 68€ dès le 16 novembre.

"On voulait faire un électrochoc aux propriétaires"

Face au nombre conséquent de crottes de chien en ville et aux plaintes des riverains, la mairie de Montmorillon a lancé les prémisses de sa campagne de sensibilisation en novembre 2017. "Les espaces verts étaient souillés par les déjections canines, l'adjoint à la propreté n'en pouvait plus, les enfants jouaient dans les crottes, il fallait faire quelque chose !", insiste Jean Blanchard, adjoint au maire chargé de l'urbanisme et de l'environnement.  

Jean Blanchard, adjoint au maire de Montmorillon, à l'initiative de cette campagne de sensibilisation.  - Radio France
Jean Blanchard, adjoint au maire de Montmorillon, à l'initiative de cette campagne de sensibilisation. © Radio France - Victoria Koussa

Premier axe de cette campagne : la mise à disposition de "bobinots" gratuits et distribués dans certains commerces de la ville aux propriétaires de chiens,  un porte-clés avec à l'intérieur des petits sacs poubelles

"On en a distribué une centaine et ça marche car beaucoup l'ont accroché sur leurs sacs et nos services ont constaté à certains endroits qu'il y avait beaucoup moins de déjections", salue l'adjoint.  

Des habitants comme Benoît sont ravis d'avoir ces sacs poubelles à disposition. "Etant au RSA, je n'aurais pas pu me les offrir moi-même et pourtant, c'est mon devoir de ramasser les crottes de Djoks".

Benoît, un habitant, a accroché ce "bobinot" sur son sac à dos pour ramasser les crottes de Djoks, son chien - Radio France
Benoît, un habitant, a accroché ce "bobinot" sur son sac à dos pour ramasser les crottes de Djoks, son chien © Radio France - Victoria Koussa

Deuxième idée pour sensibiliser les propriétaires : une campagne humoristique inspirée d'une ville normande qui s'appuie sur ces drôles d'avis de recherche.

Kiki Belgueule fait partie des "serial krotteur" de la campagne de sensibilisation mise en place par la ville.  - Aucun(e)
Kiki Belgueule fait partie des "serial krotteur" de la campagne de sensibilisation mise en place par la ville. - Montmorillon

Interrogés par France Bleu Poitou, beaucoup d'habitants déplorent la saleté des rues liée aux déjections canines et attendent avec impatience la mise en place de l'amende de 68€ le 16 novembre prochain. "Moi, je ramasse toujours les crottes d'Ambre, mon petit teckel", insiste Anne-Marie, une retraitée. "Et c'est dangereux, ajoute Suzanne, son amie, on peut glisser sur les crottes !"

Certains commerçants doivent même nettoyer eux-mêmes le pallier de leur boutique, comme Enzi François, un artiste : "c'est pour éviter notamment que certains clients marchent dedans et salissent ensuite l'intérieur de ma boutique". Impatient, lui aussi, de voir enfin l'effet de cette campagne qui aura coûté 2 000€ à la ville de Montmorillon. 

ECOUTEZ - Reportage avec les habitants de Montmorillon