Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite DOSSIER : Mondial 2018 de football

Une famille bordelaise ressort leur réplique de la Coupe du monde, fabriquée lors du Mondial 98

vendredi 13 juillet 2018 à 18:36 Par Harmony Bouvier, France Bleu Gironde et France Bleu

France-Croatie, c'est l'affiche de la finale de la Coupe du Monde 2018. Cela rappelle la demi-finale du Mondial 1998, où les deux équipes se sont opposées. À cette époque, François avait fabriqué une réplique du trophée. 20 ans plus tard, il la ressort avec son fils de 27 ans.

François a célébré la victoire de la France en 1998 avec son fils Nicolas, qui ne lâchait plus la coupe. Dimanche, ils ressortent le trophée pour la finale France-Croatie.
François a célébré la victoire de la France en 1998 avec son fils Nicolas, qui ne lâchait plus la coupe. Dimanche, ils ressortent le trophée pour la finale France-Croatie. © Radio France - Harmony Bouvier

Bordeaux, France

Lorsqu'on entre chez François, sa réplique de la Coupe du monde (un mètre de hauteur), trône dans le salon. "Ce n'est que du recyclage", explique l'éducateur de 55 ans, qui est aussi sculpteur à ses heures perdues. "La base du trophée est fait avec un carton de pizza. Les lettres de "Fifa World Cup" viennent du tableau de l'un de mes fils. À l'intérieur, les sculptures sont en fait des câbles électriques et la sphère est un ballon de plage. Le tout est recouvert de papier journal et de papier mâché".

"Je passais sur les épaules des gens pendant 20 minutes"

Il a fabriqué cette coupe simplement parce que le football et le sport en général est une véritable histoire de famille. Nicolas, le deuxième fils de François se souvient encore du soir de la finale du Mondial 98. Il avait 7 ans à l'époque.

"Je me souviens des klaxons, des gens qui criaient, qui chantaient "On a gagné". Et surtout du moment on est arrivé place de la Victoire. J'étais sur les épaules de mon père et j'avais la coupe dans les mains. Et je passais sur les épaules des gens sans arrêt, pendant au moins 20 minutes. _Je levais la coupe en l'air et tout le monde me prenait en photo_"

"Cette photo de Nicolas sur la place de la Victoire me fait remonter plein de bons souvenirs", s'émeut François, son papa. Le garçon avait 7 ans à l'époque. - Aucun(e)
"Cette photo de Nicolas sur la place de la Victoire me fait remonter plein de bons souvenirs", s'émeut François, son papa. Le garçon avait 7 ans à l'époque. - Thierry David

Ce souvenir reste "impérissable" pour le jardinier de 27 ans. Il s'apprête à vivre la finale du Mondial 2018 une nouvelle fois en famille, chez ses beaux-parents à La Brède. Ses parents les rejoindront. Une nouvelle génération se joint aussi à la tradition de la coupe : le fils de Nicolas, Enoha, âgé de sept mois. "Il n'a pas de body de l'Équipe de France, mais sa maman lui a trouvé une marinière. Il sera contre moi pendant le match, et je porterai le maillot bleu !"

Ce passage de relais émeut François, artisan de la coupe : "Je me dis que je vais la retaper pour mon fils 20 ans après... Et en plus le fait de revoir ces photos de 1998, cela me fait remonter plein de bons souvenirs". Père et fils espèrent revivre ces souvenirs lors de France-Croatie. "Les joueurs vont aller chercher la vraie coupe, et nous on va célébrer", conclut Nicolas.