Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mission "Alpha", la deuxième aventure de Thomas Pesquet dans l'espace

Insolite : une fleur nantaise voyagera avec Thomas Pesquet dans l'espace

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'est un projet fou, porté, entre autres, par des étudiants nantais. Celui de faire pousser, sous la supervision de Thomas Pesquet, une fleur dans l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS), que l'astronaute français doit rejoindre ce vendredi.

La capsule contenant les graines décolle ce jeudi avec Thomas Pesquet pour rejoindre l'ISS.
La capsule contenant les graines décolle ce jeudi avec Thomas Pesquet pour rejoindre l'ISS. - Eklo

Faire pousser une fleur dans l’espace : c'est le défi porté par des étudiants nantais et toulousains depuis deux ans. Et ce rêve va un peu plus se concrétiser ce vendredi avec le départ de Thomas Pesquet pour la Station spatiale internationale (ISS). Dans quelques mois, début août, l'astronaute français sera rejoint, à 400 km de la Terre, par une petite capsule mise au point par ces étudiants.

"Eklo" comme "éclosion"

Ce projet, nommé Eklo, prévoit donc d'envoyer dès le 1er août une capsule rejoindre l'ISS. A l'intérieur de cette petite structure d'une quarantaine de centimètres de haut, des graines, que Thomas Pesquet devra tenter de faire grandir.  Florian Cargouët, un des étudiants nantais engagés dans le projet depuis près de deux ans, compte les heures : "On est très excités de voir Thomas Pesquet décoller, et de savoir que la capsule va bientôt lui parvenir", s'impatiente-t-il. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Dans la capsule Eklo, se trouveront des LED pour créer une source de lumière. En revanche, il n'y aura pas de terre, désinfection spatiale oblige. Ces cinq graines d'œillet d'Inde grandiront donc dans des nutriments et de la fibre de coco : "Régulièrement, Thomas Pesquet va nourrir la plante, toutes les deux semaines à peu près. Il a une petite seringue, du fait qu'on ne peut pas arroser dans l'espace avec un arrosoir", décrit Floriant Cargouët

Thomas Pesquet pourra donc voir, sentir, toucher cette plante, d'autant que dans cette capsule il trouvera des petits mots et des échantillons odorants, pour lui rappeler les odeurs de la Terre. Garder le lien avec la Terre, c'est un des objectifs du projet, qui sera suivi en continu. L'occasion aussi de promouvoir le secteur spatial, rappelle Florian Cargouët "Le but, c'est de démocratiser le domaine spatial, et montrer que c'est accessible à tout le monde. Si nous, étudiants, pouvons le faire, cela peut être ouvert à plein de gens." 

Il reste encore un peu de temps pour s'y préparer, la capsule va rejoindre la Station spatiale internationale le 1er août. Le projet sera à suivre sur le compte Instagram de l'équipe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess