Insolite

Une Grenobloise malvoyante réussit l'ascension du Mont Blanc

Par Véronique Pueyo, France Bleu Isère vendredi 13 octobre 2017 à 18:30

Noëlle Gerber, sur le toit de l'Europe !
Noëlle Gerber, sur le toit de l'Europe ! - Frédéric Drouet-Objectif Montagne

Noëlle Gerber, une avocate grenobloise de 28 ans, a réussi il y a quelques jours l'ascension du Mont-Blanc et c'est exceptionnel ! Car la jeune femme souffre d'une maladie génétique de l’œil, appelée rétinite pigmentaire. Elle est donc malvoyante et l'ascension n'a pas été de tout repos.

Noëlle Gerber souffre d'une maladie génétique de l’œil, une rétinite pigmentaire, depuis qu'elle est née. Sa vue décline d'année en année. Un jour, elle sera aveugle, elle le sait, elle s'y prépare. Mais avant que la nuit ne rentre en elle pour toujours, elle a voulu réaliser son rêve : celui de "faire" le Mont-Blanc quand elle peut encore le faire, car pour l'instant, elle perçoit encore des formes, des lumières et des ombres.

Accrochée au sac à dos de son ami Simon qui la guidait pas à pas, Noëlle est montée jusqu'au sommet !

Elle pratique la montagne depuis toujours et elle s'est entraînée pour être prête le jour J avec son ami Simon. Pour gravir le Mont-Blanc, elle était accompagnée d'un professionnel, bien sûr, un guide de haute montagne de Chamonix, Frédéric Drouet. Ce dernier menait la cordée. Venait ensuite Simon. Il guidait Noëlle à la voix pour qu'elle pose ses pieds et ses mains aux bons endroits. Noëlle marchait derrière lui, accrochée par un anneau en plastique, à son sac à dos !

Voilà comment Noëlle a grimpé jusqu'au sommet du Mont-Blanc, accrochée a son ami d'enfance, Simon. - Aucun(e)
Voilà comment Noëlle a grimpé jusqu'au sommet du Mont-Blanc, accrochée a son ami d'enfance, Simon. - Frédéric Drouet-Objectif Montagne

Il y a eu des moments de découragement, mais elle est allée au bout : "Cela a pris du temps, on était prudent ! Par moment, j'étais vraiment fatiguée, j'ai puisé dans mes réserves et ma volonté pour tenir le coup. Simon et Frédéric m'ont beaucoup encouragée. Il y a eu des passages très aériens. Mais, moi, comme je ne voyais pas grand chose, je n'avais pas peur !" sourit Noëlle, qui a le sens de l'humour.

"Si je peux donner envie à d'autres personnes handicapées comme moi d'aller au bout de leurs rêves, tant mieux !" - Noëlle, malvoyante

Arrivée au sommet, Noëlle était très heureuse : "On a bénéficié d'un superbe fenêtre météo. On a pu rester une demi-heure, au moins, c'était magique !"

Noëlle, Simon et le guide haute-montagne, Frédéric Drouet à 4870 mètres ! - Aucun(e)
Noëlle, Simon et le guide haute-montagne, Frédéric Drouet à 4870 mètres ! - Frédéric Drouet-Objectif Montagne

Alors, son exploit peut-il être un exemple pour d'autres personnes handicapées comme elle ? Noëlle réfléchit et nous dit : "Je n'ai pas fait çà pour çà ! Moi, malgré mon handicap, j'ai pris le parti de vivre le plus normalement possible, d'essayer d'aller au bout de mes rêves. Par exemple, je suis avocate, j'ai réussi mon diplôme, même si, aujourd'hui, je vais plus me tourner vers une carrière de juriste en entreprise. Donc, oui, si je peux donner de l'énergie à d'autres pour qu'ils entreprennent des choses, tant mieux !"

Bien que malvoyante, Noëlle a ressentie toute la beauté de la montagne - Aucun(e)
Bien que malvoyante, Noëlle a ressentie toute la beauté de la montagne - Frédéric Drouet-Objectif Montagne

Noëlle Gerber va maintenant savourer son aventure, avant, peut-être, de se projeter dans d'autres ascensions !

Noëlle Gerber raconte sa joie, sur France Bleu Isère, d'avoir vaincu le Mont-Blanc