Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Roppe : une Lamborghini saisie par le fisc vendue aux enchères

samedi 4 août 2018 à 20:57 Par Caroline Felix, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu

Une Lamborghini saisie à un contribuable peu rigoureux a été vendue aux enchères ce samedi à Roppe, près de Belfort. Le bolide a été mis à prix à 60.000 euros et vendu 78.500 euros.

La Lamborghini date de 2008
La Lamborghini date de 2008 © Radio France - Caroline Félix

Roppe, France

Un Lamborghini Gallardo Spyder jaune pétard datant de 2008. C'est le lot peu habituel qui était proposé aux enchères ce samedi à Roppe, près de Belfort. D'autant plus inhabituel que la voiture a été mise en vente par les services fiscaux du Territoire de Belfort. La vente du bolide saisie à un contribuable doit permettre à ce particulier de recouvrir une dette fiscale de 45.000 euros. 

Comme le veut la règle, la Lamborghini a été mise en vente à seulement deux-tiers du prix de son Argus. Une bonne affaire pour de nombreux amateurs qui étaient nombreux à défiler devant le véhicule jaune. 

"Comme elle est mise à prix à 60.000 euros et qu'elle coûte 90.000 euros, _il y a peut-être moyen de faire une bonne affaire_", explique Daniel. Mais pendant les enchères, il quitte la course passés les 70.000 euros. Sans regrets, "car elle  est un petit peu bling-bling quand même.

"On n'ira pas au Carrefour avec"

Celui qui repart en Lamborghini décapotable, c'est Bernard, un habitant de la région. Ce patron d'une petite entreprise a déboursé 78.500 euros pour sa première et seule voiture de collection. Quelques minutes après l'achat, il a encore du mal à réaliser. "Oui, c'est un beau cadeau. Je fais du 7h-21h presque tous les jours, j'approche de la cinquantaine, et je me suis toujours dit qu'après 50 ans, je me ferai plaisir. Cela fait 5 ou 6 ans que j'y pense."

Il compte faire rugir le moteur 10 cylindres pour des virées en week-end ou en vacances. "Mais on n'ira pas au Carrefour avec", précise son fils, tout sourire.