Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une Montoise à Miss Ronde Aquitaine : "Je me présente pour m'aider à assumer mes rondeurs"

12 femmes, dont trois Landaises, participent au concours Miss Ronde Aquitaine le 1er juin à Sablons, près de Libourne. Parmi elles : Virginie Brisy, 43 ans, qui habite Mont-de-Marsan.

 Virginie Brisy, de Mont-de-Marsan, participe au concours Miss Ronde Aquitaine
Virginie Brisy, de Mont-de-Marsan, participe au concours Miss Ronde Aquitaine - Jolie Môme Photographie

Mont-de-Marsan, France

Comme pour les autres concours de beauté, le concours Miss Ronde France passe d'abord par des qualifications régionales. Les critères : avoir au moins 16 ans, au maximum 60 ans... et peser 6 kilos de plus que sa taille en centimètres (par exemple, pour 1m54, peser 60 kg minimum).

L'élection de Miss Ronde Aquitaine se passe le 1er juin à Sablons, en Gironde. Au total, 12 femmes y participent, dont trois Landaises. Rencontre avec Virginie Brisy, 43 ans, qui vit à Mont-de-Marsan (Landes).

Assumer ses rondeurs

Pour cette candidate, participer au concours est avant tout une façon de mieux accepter son corps. "J'étais encore il y a 5 ans en obésité morbide" explique-t-elle. _"Je me présente à ce concours pour pouvoir m'aider à assumer mes rondeurs_. Aussi pour faire des connaissances de personnes comme moi. Ce n'est pas parce qu'on est ronde qu'on ne peut pas être jolie !"

On ne se sent pas toute seule 

Durant son adolescence, Virginie a particulièrement souffert du regard des autres. "Ne serait-ce que quand les gens, dans la rue, nous regardent... à l'école on me disait 'ça y est la grosse arrive'. On en souffre encore même après. Même quand on arrive dans une boutique et qu'on nous dit : faites demi-tour, on s’arrête à des tailles 46 ici."

Si elle est élue Miss Ronde, elle explique vouloir aider les ados en surpoids ou obèse à mieux s'assumer, et surtout à leur faire sentir "qu'elles ne sont pas seules".