Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une nouvelle espèce de crustacés découverte dans la gueule d'un requin-baleine au Japon

-
Par , France Bleu

Des chercheurs japonnais ont fait une drôle de découverte dans la gueule d'un requin-baleine ce lundi au Japon. Ils y ont déniché une nouvelle espèce de crustacés.

Cette nouvelle espèce de gammaridés mesure cinq millimètres de long.
Cette nouvelle espèce de gammaridés mesure cinq millimètres de long. © AFP - KO TOMIKAWA

Elle mesure cinq millimètres de long, possède de petites pattes poilues et se fait appeler "podocerus jinbe" du nom japonais du requin-baleine (jinbe zame). Une nouvelle espèce de gammaridés, sous-catégorie de crustacés, a été découverte lundi 28 octobre au Japon. 

Des chercheurs japonnais l'ont retrouvée dans la gueule d'un requin-baleine. 

Une espèce capable de vivre dans des environnements extrêmes

Les gammaridés ont la particularité d'avoir une alimentation très variée. Elles sont même capables de vivre dans des environnements extrêmes, aussi bien dans des lacs de haute montagne qu'au fond des océans. "Ces créatures, qui mesurent généralement de trois à cinq centimètres, sont incroyables parce qu'elles peuvent vivre dans des environnements tellement différents", a déclaré à l'AFP Ko Tomikawa, un chercheur de l'université de Hiroshima. 

Malgré son expérience, ce chercheur ne s'attendait pas à trouver une telle espèce dans la gueule d'un requin-baleine.

Des pattes poilues pour attraper des micro-organismes

Si le "podocerus jinbe" a des pattes poilues, c'est pour mieux attraper les micro-organismes, explique le chercheur : "La bouche d'un requin-baleine est probablement un bon habitat" pour ce tout petit crustacé. Il aurait en effet besoin d'eau de mer fraîche pour respirer et l'eau y pénètre régulièrement, "tout comme de la nourriture"

Aussi, "cela lui fournit un lieu sûr, sans prédateur", a ajouté le chercheur qui avait été sollicité pour examiner le requin-baleine d'un aquarium de l'archipel d'Okinawa (sud-ouest du Japon). 

Au total, près d'un millier de ces petits crustacés ont été trouvés dans les fentes branchiales de la gueule de ce géant des mers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu