Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Mobilisation après la destruction d'une œuvre d'art modeste à Sète

dimanche 28 janvier 2018 à 7:40 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault

Entre Noël et le Nouvel An, la préfecture a ordonné la destruction de l'œuvre de Josian, installée devant son cabanon de la Pointe Courte à Sète. Des riverains dénonçaient ce "dépôt sauvage", considéré comme une œuvre d'art modeste par d'autres, qui ont monté un collectif pour le soutenir.

-

Sète, France

Dans le quartier de la Pointe Courte à Sète, au bord de l'étang de Thau, la préfecture a fait enlever à la fin du mois de décembre l'œuvre  imaginée par un pêcheur retraité autour de son cabanon.

L'œuvre était devenue une attraction

Josian Izoird, la soixantaine, est une figure de la Pointe Courte. Il y est né, y a été pêcheur. Aujourd'hui  retraité, il "fait dans la brocante". Avec les objets qu'il trouven il décore son cabanon au bord de l'eau. 

"Printemps, été, automne, hiver. En permanence, il y a  des gens qui viennent le voir et faire des photos, des gens du monde entier", assure un riverain. Des célébrités sont déjà passées, comme la cinéaste Agnès Varda, les acteurs Gérard Depardieu et Laetitia Casta ou le philosophe Michel Onfray.

" Ça ressemble à une déchetterie"

Le problème, c'est que Josian est un peu envahissant, son œuvre ne se limite pas au cabanon, elle déborde  sur la rue et ça gêne certains  voisins : "Les gens voient le côté insolite, mais pour nous qui vivons là tous les jours c'est vraiment sale. Ça ressemble à une déchetterie". 

Une plainte a été déposée. Fin décembre, la préfecture a demandé aux services de Thau Agglo de faire place nette.

Le Front de libération de l'art modeste mobilisé

Josian est meurtri et ses amis du monde culturel en colère. Ils ont créé une page sur Facebook. Le  FLAM (Front de libération de l'art modeste) compte près de mille soutiens et demande des explications au préfet. 

Car oui, c'est de l'art, martèle le représentant du collectif : "Josian ne faisait pas n'importe quoi. Son travail était réfléchi et même un peu irrévérencieux. Ça évoluait en fonction de ce qu'il trouvait, c'était l'emblème de l'art modeste, le vrai, pas celui qu'on voit dans les musées."

Le représentant du collectif FLAM

Le collectif souhaite que l'œuvre soit reconstruite, mais pour l'instant, Josian ne veut pas. 

Le cabanon après nettoyage - Radio France
Le cabanon après nettoyage © Radio France - Sébastien Garnier

Le reportage devant le cabanon de Josian