Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une raclette en plein été ? En Pays de Savoie, on brave la chaleur !

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les spécialités savoyardes sont-elles compatibles avec les très fortes chaleurs estivales ? Charcuterie, patates, fromage fondu... Les touristes adorent et les Savoyards revendiquent.

Gros succès pour la raclette de la canicule
Gros succès pour la raclette de la canicule - Instagram - Capture d'écran

Les pays de Savoie suent au soleil intense de ce début d'été. Forte chaleur et spécialités savoyardes sont-elles compatibles ? Les Haut-savoyards et les Savoyards sont de plus en plus nombreux sur Facebook ou sur Instagram, à poser fièrement devant une raclette ou une fondue, même en pleine canicule !  C'est même devenu une mode. 

Evidemment, il s'en vend beaucoup moins qu'en hiver, mais les très fortes chaleurs n'empêchent pas la consommation de fromage fondu sous toutes ses formes, de charcuterie locale et autres mets pour le moins roboratifs. 

Les spécialités savoyardes plus fortes que la canicule !

Jean-François et son cuisinier au Sporting de Chambéry - Radio France
Jean-François et son cuisinier au Sporting de Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Le neige fond au soleil, contrairement aux kilos

Au Sporting de Chambéry, on est dans la spécialité savoyarde depuis trois générations. Jean-François et sa sœur ne modifient pas leur carte même quand le thermomètre affiche 35 ° à l'extérieur. Pour ce midi, une grande casserole grouille de petits diots savoureux, et juste à côté, une polenta gargantuesque ne demande qu'à récompenser les palais des clients. La veille, on a servi une fondue à des personnes âgées, visiblement très contentes. En terrasse, ce midi, Erika, américaine filiforme, "adoooooore" tartiflette et raclette "avec des fromages qui n'existent pas aux Etats-Unis, c'est délicieux, le Génépi aussi". La chaleur ne la dissuade pas. Erika reconnaît qu'en sortant de table, elle est "babyfood", comme un "bébé de nourriture", "gavée" , quoi !

"Les touristes viennent pour manger local. Ils bravent la chaleur. Il suffit de bien s'hydrater après !" -Jean-François patron du Sporting.

Quand on est Savoyard, on mange Savoyard, même par 35 degrés 

Gardons-nous de tomber dans la caricature. La plupart des touristes et des locaux privilégient les salades légères et les poissons à l'heure de la pause méridienne. Mais la clientèle pour le "typique" calorique est bien présente. 

Et ici, en pays de Savoie, on aime se faire plaisir avec les spécialités en toute saison. Caroline, qui se revendique des deux Savoie, annécienne qui vit à Chambéry, savoure la fondue même par ces chaleurs abrasives "tellement c'est extraordinaire. Quand on aime, on ne compte pas" les degrés.  

La semaine dernière, au plus fort des températures, Patrick a enchaîné en quelques jours raclette et fondue. "L'expression est vilaine, mais j'en mangerais même sur le dos d'un pouilleux, comme on dit ici."