Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une tortue échouée sur la plage à Mimizan et sauvée par les pompiers

Mimizan, France

Les pompiers de Mimizan ont sauvé ce mardi une tortue qui s'était échouée sur la plage de Lespecier. La tortue, bien affaiblie, s'est vraisemblablement fait ramener sur le rivage par la tempête. Elle va se refaire une santé à l'aquarium de La Rochelle.

La tortue, encore jeune, pèse 15kg et mesure 70cm de diamètre.
La tortue, encore jeune, pèse 15kg et mesure 70cm de diamètre. - Vincent Castagnède (Droits réservés)

C'est un promeneur qui a donné l'alerte. Mardi matin, il découvre une tortue échouée sur la plage de Lespecier à Mimizan. Elle est encore jeune mais pèse déjà 15kg pour 70cm de diamètre. Le promeneur décide d'appeler l'aquarium de la Rochelle, spécialisé dans le sauvetage des tortues marines sur tout le littoral français, d'Hendaye à Dunkerque. L'aquarium sollicite alors les pompiers de Mimizan. Ils découvrent une tortue bien affaiblie par la tempête qui l'a jetée sur nos rives.

Au moins une blessure à la nageoire

D'après les premières observations, la tortue (de l'espèce caouanne) est blessée à une nageoire antérieure. Il est très probable qu'elle souffre aussi d'hypothermie et de dénutrition...Des jours à dériver dans une eau bien trop froide pour elle ! La tortue a patienté une journée et une nuit dans un bac rempli d'eau au centre de secours des pompiers de Mimizan. Mercredi, elle est partie pour l'aquarium de la Rochelle, pour se faire chouchouter par l'équipe du CESTM, le centre d'études et de soins des tortues marines. Malgré une nageoire amputée, elle est bien réactive. 

La tortue appartient à l'espèce caouanne. Elle est déjà bien réactive et a pu se réchauffer.
La tortue appartient à l'espèce caouanne. Elle est déjà bien réactive et a pu se réchauffer. - Aquarium de La Rochelle (droits réservés)

Des radiographies et un bilan sanguin

Au programme, d'abord du repos, des bons petits plats! Et puis, des examens de santé. La tortue va passer des radiographies. Il faut s'assurer qu'elle n'a pas ingéré quelque chose, qu'elle ne souffre pas d'infections pulmonaires. Elle aura droit aussi à un bilan sanguin. La tortue va pouvoir socialiser avec trois autres tortues échouées qui se refont une santé à l'aquarium de la Rochelle. 

Pas de retour à l'océan avant juillet

Une fois remises de leurs émotions, les tortues recueillies au CESTM de La Rochelle sont relâchées. Mais pas avant juillet. Il faut attendre des conditions météo favorables, une eau à la bonne température. Ces tortues se reproduisent en Floride, au Cap Vert, puis elles suivent les courants du Gulf Stream en plein Atlantique. Il arrive que certaines se perdent en route et arrivent chez nous. 

Une tortue pistée jusqu'en Mauritanie !

La tortue de Lespecier est entre de bonnes mains. Le CESTM "sauve en moyenne 80% des tortues recueillies", explique Pierre, biologiste responsable du CESTM. L'équipe scientifique veille sur les tortues même après les avoir relâchées. "En fonction du budget, _on leur place une balise Argos sur le dos, et on les suit à la trac_e", poursuit Pierre. Récemment, entre juillet 2016 et novembre 2017, ils ont ainsi pu suivre le périple d'une tortue jusqu'en... Mauritanie!

Choix de la station

À venir dansDanssecondess