Insolite

Une tortue rare échouée sur la plage de Leucate

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon et France Bleu mardi 13 septembre 2016 à 18:42

La tortue caouanne échouée sur la plage
La tortue caouanne échouée sur la plage - Thierry AUGA-BASCOU – ONCFS/SD66

Triste surprise pour les agents qui nettoient la plage de Leucate (Aude) ce mardi matin. Ils ont découvert deux tortues échouées, dont une protégée : une tortue luth. Elle n'est certainement pas morte naturellement, d'après l'expert qui l'a examinée.

Ce n'est pas rare les jours de grand vent marin, mais cela reste impressionnant : deux tortues se sont échouées sur les plages  de Leucate ce mardi matin. Elles ont été découvertes par les agents en charge du nettoyage des plages, une à Leucate-Plage et une autre à Port-Leucate.

La mairie a ensuite mis des moyens importants (un tractopelle notamment) à disposition des spécialistes pour qu'ils puissent comprendre les raisons de cet échouage.

Il est fréquent, que le vent marin ramène des animaux morts sur les plages, d'après Thierry Auga-Bascou, de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage dans les Pyrénées-Orientales, mais le plus étonnant c'est que c'est une tortue luth.

Avec le vent marin, des animaux morts en mer sont ramenés sur la plage

La tortue luth est une espèce en voie de disparition. Elle pèse 500 kg en moyenne. Celle trouvée à Leucate faisait 1m40 environ. Elle va se reproduire en Atlantique du côté de l'Amérique centrale et pondre en Guyane française. Elle fait entre 10 et 12 000 kilomètres par an et rentre de temps en temps en Méditerranée pour se nourrir, notamment l'été.

Le réchauffement climatique perturbe la vie des tortues

Thierry Auga-Bascou, de l'office national de la chasse et de la faune sauvage dans les Pyrénées-Orientales

"Normalement c'est une visiteuse occasionnelle, mais là depuis cinq ans environ, on en observe de plus en plus en Méditerranée, vivantes ou échouées. C'est la quatrième tortue luth observée dans ce secteur."

_"C'est encore difficile d'expliquer pourquoi, expliqueThierry Auga-Bascou, qui a examiné les deux tortues. Peut-être l'alimentation difficile à trouver ? Les filets de pêche._

Une hypothèse privilégiée est l'incidence du changement climatique : les courants marins sont perturbés, notamment le Gulf Stream qui barre l'Atlantique en deux. "Les tortues avaient pris l'habitude d'utiliser ces courants depuis des siècles et les courants étant perturbés, elles se retrouvent perturbées dans leur circuit habituel entre les lieux d'hivernage, estivaux, de reproduction ou d'alimentation."

Les hélices des bateaux, le plastique, la pollution sont des facteurs de mort 

Thierry Auga-Bascou a examiné les tortues échouées sur la plage

La tortue luth n'est visiblement pas morte naturellement, d'après le spécialiste de l'Office national et de la faune sauvage dans les Pyrénées-Orientales. Elle avait la tête complètement écrasée et une entaille sur le flanc.

Les causes de mort de tortues en mer sont nombreuses : "On trouve des tortues avec des traces d'hélices de bateaux, c'est dommage parce qu'elles passent 5% de leur vie en surface et quand elles remontent pour respirer, pour peu qu'il y ait un bateau qui passe au même moment, elles prennent l'étrave ou l'hélice dessus et se font déchiqueter. D'autre fois, elles peuvent être prises dans des filets de pêche, donc pour les extraire des filets elles sont parfois plus ou moins mutilées. Des fois certains pêcheurs peuvent utiliser des moyens qui peuvent éventuellement les blesser. Autre cause de la mort, des occlusions intestinales dues à des ingestions de plastique , de la pollution, parce qu'elles s'alimentent en mer et la Méditerranée étant polluée à une telle niveau... Elles ont un pourcentage de teneur en polluant dans le sang et dans les muscles qui peut les perturber jusqu'à la mort."

L'autre tortue échouée est une tortue caouanne. Sa présence n'est pas étonnante en Méditerranée. On ne connait pas encore précisément ce qui a provoqué la mort des deux tortues en mer.