Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Val-de-Marne : les Archives veulent garder une trace du quotidien des Val-de-Marnais durant cette crise

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Les Archives départementales du Val-de-Marne ont décidé de garder une trace du confinement, un moment inédit que nous sommes en train de vivre. Elles lancent un appel pour que tous les Val-de-Marnais enrichissent cette "Mémoire de confinement" avec des vidéos, enregistrements ou journaux intimes.

Les Archives du Val-de-Marne veulent garder une trace de notre quotidien durant cette crise sanitaire
Les Archives du Val-de-Marne veulent garder une trace de notre quotidien durant cette crise sanitaire © Maxppp - Joël PHILIPPON

La pandémie de Covid-19 et le confinement sont des événements inédits qui vont faire partie de l'Histoire de ce XXIe siècle. Les Archives du Val-de-Marne veulent en garder une trace. Ils lancent un appel aux habitants du Val-de-Marne pour qu'ils enrichissent cette "Mémoire de confinement". Pour participer, il suffit d'envoyer une image, un son, un texte, en format jpg ou pdf par mail à archives@valdemarne.fr

"Nous nous sommes dit que c'était une période extraordinaire et qu'il serait bien de conserver cette mémoire", a expliqué vendredi sur France Bleu Paris, Rosine Lheureux, directrice des archives du Val-de-Marne. "Si les gens écrivent, filment, photographient, dessinent même, nous appelons à ce que ces documents rejoignent nos fonds".

Les Archives du Val-de-Marne souhaitent conserver un pan de notre histoire commune

Les Archives estiment qu'il faut pour qu'on se souvienne de la façon dont cette période a été vécue dans le département. C'est le quotidien de chacun pendant cette crise sanitaire qui les intéresse que vous soyez chez vous ou mobilisés pour répondre aux nécessités d'urgence. 

Elles veulent garder le souvenir des nouvelles façons de vivre des Val-de-Marnais, de la façon dont ils ont adapté leur quotidien, modifié leurs habitudes, déployé de nouveaux modes de fonctionnement, fait preuve de solidarité et d’entraide, mais aussi d’innovation, d’inventivité et d’originalité. 

"Cet événement collectif vécu pour chacun dans l’intimité revêt un caractère unique. Parce que nous traversons tous ces moments dans des conditions bien différentes et, parfois, dans la peine, il est important d’en préserver les traces individuelles. Elles sont un pan de l’histoire que nous vivons ensemble" précise le département dans un communiqué.     

Une vidéo, un texte, une chanson : tous les témoignages de ce confinement sont bienvenus

Les Archives veulent récupérer des récits, des créations, des témoignages de la vie des Val-de-Marnais, des objets, des activités qui les aident, qu'ils soient seuls ou entourés. Tout le monde, petits et grands, peut participer et apporter sa pierre à l'édifice commun.

Cette participation peut prendre des formes très variées. Cela va de la photo en extérieur, dans la ville, sur votre balcon, dans votre jardin ou à l'intérieur, chez vous, jusqu'à votre journal intime du confinement en passant par des vidéos, des dessins, des textes (poésies ou prose), des enregistrements sonores ou musicaux ou encore des lettres. 

Si les témoins le souhaitent, ces documents (anonymisés) pourront dès maintenant être présents sur le site internet des Archives et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Ceux qui ne veulent pas cette diffusion doivent le mentionner dans le message envoyé aux Archives du Val-de-Marne (archives@valdemarne.fr). Tous les documents envoyés seront conservés. Aucun tri n'est réalisé.

Des documents à disposition de tous

Tout le monde pourra venir consulter ces documents. Ils seront également mis à disposition des chercheurs, des sociologues. "Les lettres de Poilus nous ont permis de comprendre la Première Guerre Mondiale, nous espérons que ces documents feront de même pour cette période de confinement", témoigne Rosine Lheureux. 

"Ce que nous valons favoriser, c'est le partage, le décloisonnement", poursuit la directrice des Archives du Val-de-Marne. "Nous sommes enfermés chacun chez soi et en même temps reliés à tous par l'information qui circule. Il s'agit de pratiquer une forme de déconfinement intellectuel"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess