Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Insolite

Une bague offerte par Napoléon à son amour de jeunesse, une Valentinoise, en vente aux enchères

dimanche 26 mars 2017 à 11:07 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Les enchères vont monter ce dimanche à Fontainebleau pour acquérir une bague de Napoléon Bonaparte offerte à son amour de jeunesse, une Valentinoise. La mise à prix est de 15.000 euros. Le président de l'association Bonaparte à Valence est aux enchères, pour espérer remporter la bague.

La mise à prix de cette bague est de 15 000 euros... mais elle pourrait partir à plus de 100 000 euros aux enchères.
La mise à prix de cette bague est de 15 000 euros... mais elle pourrait partir à plus de 100 000 euros aux enchères. - Image du catalogue de la société de vente Osenat.

Valence, France

Les membres de l’association Bonaparte à Valence veulent faire revenir un bijou de Napoléon dans la Drôme. Une bague veille de 200 ans et ornée d'une gravure est mise aux enchères ce dimanche à Paris. La mise à prix est de 15.000 euros. L’association rêve de rapatrier l’anneau dans notre département, et pourquoi pas de l’exposer dans un musée consacré à Napoléon Bonaparte.

Un cadeau pour son amour de jeunesse

Napoléon et Caroline, son amour de jeunesse. - Aucun(e)
Napoléon et Caroline, son amour de jeunesse. - Image du catalogue de la société de vente Osenat.

L'histoire de cette bague, c’est celle du premier flirt de Napoléon. En 1785, le jeune Bonaparte est affecté à un régiment à Valence pour y faire ses classes. Il est à peine majeur et rencontre la Valentinoise Caroline du Colombier. 25 ans plus tard, en souvenir de cet amour, Bonaparte lui offre cette bague. "Je pense que c'est la seule gravure aussi précise et aussi bien faite que j'ai vu dans ma vie", confie Gérard Vialet, bijoutier de Valence qui a eu l'anneau entre les mains la semaine dernière.

Gérard Vialet, bijoutier à Valence qui a eu l’anneau entre les mains pour le reproduire. - Radio France
Gérard Vialet, bijoutier à Valence qui a eu l’anneau entre les mains pour le reproduire. © Radio France - Victor Vasseur.

Sur cette bague, on voit un homme et une femme, sous des cerisiers, juste à côté d’un temple antique. "Cette bague fait partie du patrimoine valentinois", explique Jacques Bénévise, un des membres de l’association Bonaparte à Valence. "Et ce serait dommage qu'on n'arrive pas à l'acheter."

"Si on reste autour des 15 000 ou 20 000 euros, on a peut-être une chance" - Jean Claude Banc, le président de l’association Bonaparte à Valence.

Jean-Claude Banc, le président de l’association, est donc à Fontainebleau ce dimanche pour suivre les enchères. "Je vais essayé de garder la main levée mais s'il y a 50 personnes qui se battent, je ne lèverais pas la main longtemps", explique ce passionné de l'Empereur. "Si on reste autour des 15 000 ou 20 000 euros, on a peut-être une chance, mais sinon après c'est au-delà de nos moyens." Les enchères risquent de monter vite : la bague pourrait partir pour plus de 100.000 euros.

→ À lire aussi : La bague de l'amour de jeunesse de Napoléon adjugée à l'association Bonaparte pour près de 40.000 euros