Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Valence : une crèche vivante masquée à l'église Saint-Jean

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La plupart des paroisses de Drôme-Ardèche ont abandonné l'idée de faire des crèches vivantes cette année à cause des contraintes sanitaires. Mais pas l'église Saint-Jean de Valence qui a préparé une représentation avec costumes, distanciation sociale, et masques.

Les enfants n'ont eu aucun problème à porter un masque en plus de leur costume
Les enfants n'ont eu aucun problème à porter un masque en plus de leur costume © Radio France - Nicolas Joly

Tous réunis autour du petit Jésus... mais à un mètre de distance !  Le tableau semble incongru, pourtant c'est ce qu'ont fait les enfants de l'église Saint Jean de Valence pour le soir du réveillon de Noël.  L'une des rares crèches vivantes qui n'a pas été annulée malgré le Covid-19. Une représentation de la nativité, avec respect des règles sanitaires.

Costumes... et masques

"C'était important que ça continue tout en respectant bien les gestes-barrière", affirme Marie-Albane, qui supervise la répétition de la crèche. "On distribue à tous les enfants des masques chirurgicaux neufs pour être sûrs que ce sont des masques propres", explique-t-elle, "et on va essayer de placer les enfants pour que ce ne soit pas le troupeau et que les distanciations soient bien respectées".

Joseph et Marie s'avance masqués jusqu'à l'autel.
Joseph et Marie s'avance masqués jusqu'à l'autel. © Radio France - Nicolas Joly

Aucune difficulté pour faire porter le fameux masque aux enfants. "Ils ne font même plus attention quand ils l'ont, ils ne le touchent plus. On voit qu'ils sont habitués au quotidien à partir du CP à le porter toute la journée à l'école", remarque Marie-Albane. Ce qui inquiète les petits, c'est de bien tenir leur rôle le moment venu. "Je suis Joseph. J'accompagne Marie pour aller jusqu'à Bethléem", récite Axel, 8 ans, déguisé de la tête aux pieds. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess