Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Vendée Globe 2020-2021

Vendée Globe : le bateau de pêche entré en collision avec Boris Herrmann était basque

Les pêcheurs basques d'Ondarroa en Biscaye rejettent toute responsabilité dans l'accident qui aurait coûté la victoire au skipper allemand Boris Hermann dans la nuit de mercredi à jeudi. Le navigateur se trouvait à une centaine de kilomètres de l'arrivée du Vendée Globe.

Le skipper allemand Boris Hermann racontant sa mésaventure
Le skipper allemand Boris Hermann racontant sa mésaventure - Capture d'Ecran youtube/vendée globe

L'équipage du Hermanos Busto n'en revient toujours pas. En campagne de pêche au merlu, le palangrier de 30 mètres d'Ondarroa (Biscaye) a été percuté dans la nuit de mercredi à jeudi par le voilier de Boris Herrmann à 90 milles des Sables d'Olonne. Les 15 marins basques ont mis du temps à comprendre ce qu'il s'était passé. "On a entendu un Boum! On a vu que c'était un voilier mais on n'y voyait personne !" raconte Aitor Badiola, pêcheur et armateur du navire. 

Et pour cause, le navigateur dormait. "On l'appelle sur le canal d'urgence 16 et personne ne répond ! Qu'est ce que je dois faire !" Si le palangrier basque est d'acier et sans dégâts majeurs, ils s'inquiètent des conséquences sur un bateau en carbone. 

Tu es à une vitesse de 20 nœuds, la nuit, toi tu es en train de dormir, tu percutes un autre navire, et tu dis que c'est sa faute ? Bueno ! (Aitor Badiola, pêcheur du navire percuté)

Le navire de pêche tente de rejoindre le monocoque "mais il continuait sa trajectoire comme si de rien n'était, _on a pensé à un navire de contrebandier !_" se souvient Aitor Badiola. Jusqu'au moment où ils font le rapprochement avec la course autour du monde. "J'ai appelé les secours maritimes en Espagne, puis en France, puis en me rendant sur le site internet du Vendée Globe je lis le récit de la collision et les coordonnées de l'accident, c'est bien nous !"

Polémique

"Le lendemain quand j'ai entendu des déclarations du navigateur insinuant, suggérant que nous n'avions pas d'AIS !..." L'AIS est un système de sécurité pour éviter les collisions, système qui indique la position du navire. "Tout est enregistré, il était bien en marche, c'est facilement vérifiable. Tout était réglo."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

A qui la faute ?

_"On était peinés de voir qu'il était peut-être en position de gagner le Vendée Globe et qu'il aurait perdu parce que il y a eu le choc avec nous, mais quand j'ai vu toute cette histoire de système AIS, mince alors ! Hé ! Tu es à une vitesse de 20 nœuds [37km/h], la nuit, toi tu es en train de dormir, tu percutes un autre navire, et tu dis que c'est sa faute ?! Bueno..!"  _Ce qui est certain c'est que Boris Herrmann était troisième, et qu'il a fini cinquième.

Malgré cette mésaventure, le Hermanos Busto continue sa pêche - qui est bonne assure son capitaine Josu Zaldunbide. Il rentrera à son port d'attache à Ondarroa samedi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess