Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vendée : un alambic à l’ancienne installé à Saint-Urbain

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'est une animation originale qui vient d'être mise en place par la petite commune de Saint-Urbain, près de Challans, en Vendée. Elle a construit un bâtiment en bois pour accueillir un alambic tel qu'il existait par le passé. Cet atelier public a reçu ses premiers clients et visiteurs début janvier.

L'alambic prêt à fonctionnner
L'alambic prêt à fonctionnner © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Conserver le patrimoine, présenter une activité traditionnelle aux visiteurs, faire de la pédagogie : ce sont les objectifs affichés par le maire de Saint-Urbain, Didier Buton. La petite commune, située près de Challans, en Vendée, a réactivé son atelier public, c’est-à-dire le lieu dédié à la distillation. Elle a construit un petit bâtiment en bois, équipé selon les normes en vigueur, et sollicité les services d’un bouilleur ambulant, Francis Garnier, originaire de Challans. 

Un lieu avant tout convivial
Un lieu avant tout convivial © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le professionnel y a installé son alambic, deux belles machines en cuivre, chauffées au bois. Autant dire que le lieu est particulièrement chaleureux ! Il a commencé à fonctionner début janvier, en accueillant ses premiers clients et visiteurs.  

Des animations et démonstrations en prévision

Désormais, les personnes intéressées, et pas seulement de la commune, peuvent venir faire distiller leurs fruits. Tous les fruits sont possibles, mais il faut savoir les choisir, et aussi les laisser fermenter auparavant, pendant trois à quatre semaines. Donner des conseils, "c’est aussi le travail d’un bouilleur ambulant", explique Francis Garnier. Il faut donc le contacter, d’autant plus que pour l’instant, c’est sur la base de rendez-vous que fonctionne cet atelier. A terme, il y aura aussi des animations et démonstrations, organisées avec la mairie.    

A consommer avec modération !
A consommer avec modération ! © Radio France - Philippe Rey-Gorez

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, il faut le rappeler, mais là, "il s'agit avant tout de préserver un patrimoine", dit le bouilleur ambulant. Chaque personne a droit à une quantité d’alcool limitée : 20 litres à 50 degrés, qu’il est interdit de vendre. Entre les taxes et le paiement versé au professionnel, il faut compter neuf euros par litre. L’opération dure environ deux heures, par exemple pour 120 kilos de pommes, mais si vous apportez les fruits le matin, n’espérez pas repartir  dans la journée. Il faut en effet attendre 18h, c’est une obligation légale, au cas où le service des douanes, viendrait effectuer un contrôle.  

Pour tout renseignement ou pour prendre rendez-vous : Francis Garnier : 07 70 27 65 44.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess